Paralympiques 2021 : qui est Stéphane Houdet, porte-drapeau de l'équipe de France aux Jeux de Tokyo ?

Le champion de tennis fauteuil portera le drapeau français à Tokyo le 24 août avec Sandrine Martinet. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Stephane Houdet, lors de l'édition 2021 de Roland-Garros, le 5 juin.  (MICHEL EULER / AP / SIPA)

Stéphane Houdet a été élu porte-drapeau pour conduire la délégation française aux Jeux paralympiques de Tokyo cet été (24 août-5 septembre). Un nouveau temps fort dans le parcours hors-norme de l'un des meilleurs joueurs de tennis-fauteuil du monde.

"Être au service de l'équipe de France et de la nation toute entière", telle est la volonté du numéro 6 mondial, quadruple médaillé paralympique. Élu porte-drapeau grâce aux votes du public, le Nazairien (50 ans) représente parfaitement les valeurs de l'olympisme, à savoir "une philosophie de la vie, exaltant et combinant en un ensemble équilibré les qualités du corps, de la volonté et de l'esprit" selon la Charte olympique

Stéphane Houdet est tout cela à la fois. Il n'y a qu'à regarder son parcours. Né à Saint-Nazaire en 1970, il commence à jouer au tennis à l'âge de 8 ans. Très rapidement, il montre de belles aptitudes tennistiques au niveau amateur et se classe 2/6 en 1996. Mais un accident de moto cette année-là lui fait perdre sa jambe. Amputé au-dessus du genou, la vie de ce vétérinaire de formation bascule.

Du golf au tennis

Mais cet accident lui offre une deuxième vie exaltante, qu'il n'aurait pas imaginée. Après un passage dans le golf – il deviendra numéro 1 français dans la catégorie handisport entre 2001 et 2006 puis européen entre 2003 et 2004 – il délaisse les greens pour s'exprimer sur les courts. En 2005, il commence donc le tennis fauteuil et devient professionnel en 2008 à l'âge de 38 ans.

Sa réussite est immédiate. Toujours en 2008, aux Jeux paralympiques de Pékin, il devient champion olympique en double, puis se hisse au premier rang mondial en simple. Il enchaîne ensuite les victoires, parmi lesquelles 23 titres en Grand Chelem, dont quatre en simple, et il glanera également trois autres médailles paralympiques : l'argent en simple et le bronze en double à Londres, et un titre à Rio, en double.

Un parcours doré pour cet athlète qui savoure "sa chance". "J'ai une vie de rêve et j'en suis conscient. Je ne regrette pas ce qu'il m'est arrivé (son accident)", déclarait-il en avril dernier dans un podcast de Tennis Legend. Aujourd'hui, Stéphane Houdet est encore considéré comme l'un des meilleurs joueurs du monde.

Une technique de jeu unique

Plus qu'un joueur de tennis, il travaille aussi en collaboration avec des ingénieurs qui ont conçu son propre fauteuil roulant, avec une technologie unique. Ce fauteuil a la particularité de lui permettre de pouvoir jouer "à genoux". Cette position lui permet d'engager son bassin sur ses frappes comme un joueur valide, ce qui lui confère une plus grande allonge et une propulsion plus puissante. 

À Tokyo cet été, il portera les couleurs de la France "avec fierté, avec un rôle de grand frère, pour emmener la délégation à Tokyo, et les plus jeunes jusqu'à Paris 2024", expliquait-il lors de sa candidature.

ITW Martinet et Houdet

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Jeux olympiques de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.