JO 2021 : le forfait de Simone Biles, la maestria d'Ariarne Titmus, la démonstration de Primoz Roglic... Ce qu'il faut retenir de la 5e journée des Jeux

Si vous avez raté ce qu'il s'est passé mercredi aux Jeux olympiques, petite séance de rattrapage. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
L'Australienne Ariarne Titmus tout sourire dans le bassin olympique du centre aquatique de Tokyo après son titre sur 200 m nage libre, mercredi 28 juillet 2021. (YOANN CAMBEFORT / DPPI via AFP)

Des bassins de Tokyo au circuit du mont Fuji, la journée olympique a été animée, mercredi 28 juillet. Entre le troisième titre olympique des Bleus, les sacres de Primoz Roglic et Annemiek van Vleuten en contre-la-montre ou le nouveau duel entre Katie Ledecky et Ariarne Titmus en natation, on vous résume tout ce qu'il s'est passé aux JO. 

La journée des Bleus : une troisième médaille d'or, une grosse déception et un exploit

Un sacre olympique pour vingt centièmes. Hugo Boucheron et Matthieu Androdias ont décroché le troisième titre olympique de l'équipe de France, en aviron deux de couple. Ils ont devancé de justesse les Pays-Bas. Les basketteuses 3x3 ont, elles, connu une grosse désillusion. Favorites de la compétition, elles ont d'abord été battues en demi-finale par les autres principales prétendantes : les Américaines (finalement sacrées face aux Russes). Les Bleues ont ensuite échoué dans leur quête d'une médaille de bronze, cette fois face à la Chine. Le total de la délégation après cinq jours de compétition se porte donc à huit médailles (trois en or, deux en argent et trois en bronze). 

Malgré les revers en double, le tennis français peut compter sur deux mousquetaires inattendus pour briller aux Jeux. Ugo Humbert prolonge sa belle saison avec un quart de finale et une victoire de prestige sur le 4e joueur mondial, Stefanos Tsitsipas (2-6, 7-6, 6-2). Jérémy Chardy a lui écarté un adversaire à sa portée, le Britannique Liam Broady (7-6, 4-6, 6-1).

Du côté des sports collectifs, les Bleus ont connu des fortunes diverses. En volley, ils ont craqué face à l'Argentine (3 sets à 2) mais gardent pour l'instant la 4e place, dernier billet pour le tour suivant, avec encore deux matchs à disputer face aux favoris russes et brésiliens. Les footballeurs vont, eux, quitter le Japon la tête basse dès la fin de la phase de poules, après une nouvelle lourde défaite contre le pays hôte (0-4). Enfin, tout va bien pour les handballeurs et les basketteurs, qui ont d'ores et déjà validé leurs billets pour les quarts de finale après des victoires contre l'Allemagne (30-29) et la République tchèque (97-77).

>> Le bilan de la 5e journée des Français à Tokyo

Natation : Ariarne Titmus nouvelle reine du bassin, Katie Ledecky se console avec un 6e titre

Première réussie pour Ariarne Titmus ! L'Australienne s'est offert un deuxième titre olympique pour sa première participation aux Jeux, à 20 ans. Après s'être imposée sur le 400 m nage libre, elle a cette fois remporté le 200 m nage libre. Une domination à sa façon, en attendant les derniers 50 mètres pour faire la différence.

Ariarne Titmus décroche une nouvelle médaille d'or en plus du record olympique sur ce 200m nage libre. Bernadette Haughey et Penny Oleksiak complètent le podium.

L'Américaine Katie Ledecky, tenante du titre, n'a pu faire mieux que cinquième. La déception a été rapidement digérée par la quintuple championne olympique, qui a décroché une sixième médaille d'or une heure plus tard sur le 1 500 m nage libre. Les deux reines du bassin se retrouveront une nouvelle fois en finale du 800 m dans la nuit de jeudi à vendredi. 

L'Américaine Ledecky sacrée championne olympique en 1500m nage libre. Bien loin devant ses concurrentes, l'Américaine Sullivan et l'Allemande Kohler.
 Cinquième titre olympique individuel pour elle.

Cyclisme : Primoz Roglic au-dessus du lot sur le contre-la-montre, Annemiek van Vleuten prend sa revanche

L'abandon sur le Tour de France est oublié pour Primoz Roglic. Trois semaines après avoir quitté la Grande Boucle par la petite porte, le Slovène a retrouvé le sourire grâce à un titre olympique sur le contre-la-montre. Pour s'offrir sa première médaille aux Jeux, Roglic a réalisé une démonstration. Plus d'une minute d'avance sur l'ancien champion de la discipline et (déjà) médaillé d'argent à Rio, le Néerlandais Tom Dumoulin. L'Australien Rohan Dennis a pris le bronze. Le Français Rémi Cavagna a terminé à la 17e place, à plus de trois minutes du vainqueur. 

Malheureuse dimanche, après avoir cru s'imposer sur la course en ligne, la Néerlandaise Annemiek van Vleuten a cette fois dominé le contre-la-montre. Elle a relégué la Suissesse Marlen Reusser à quasiment une minute. Le podium est complété par sa compatriote Anna van der Breggen (+1'01"63). Juliette Labous, "partie un peu trop fort", a terminé à la 9e place. 

Gymnastique : Simone Biles ne disputera pas le concours général

Après le retrait de Simone Biles du concours par équipes mardi, l'équipe américaine de gymnastique a annoncé que sa star ne disputerait pas le concours général, prévu jeudi. "Simone va se concentrer sur sa santé mentale et sa participation aux autres épreuves sera évaluée au jour le jour, a indiqué la fédération américaine dans un communiqué. Nous soutenons de tout cœur la décision de Simone et applaudissons son courage de donner la priorité à son bien-être. Son courage montre, une fois de plus, pourquoi elle est un modèle pour tant de gens." 

Mardi, l'Américaine avait expliqué son retrait par une volonté de préserver sa santé mentale. "Quand je suis sortie, le mental n'était juste pas là. Je ne voulais pas y aller, faire quelque chose de stupide et me blesser", avait-elle indiqué à la BBC. "Je n'ai plus autant confiance en moi-même. Certains jours, tout le monde vous écrit sur les réseaux sociaux et vous avez l'impression de porter le poids du monde." 

Rugby à VII : les Fidji conservent leur titre 

Doublé olympique pour les îles Fidji. Après avoir offert à l'archipel du Pacifique sa première médaille et son premier titre olympique à Rio, l'équipe de rugby à VII a conservé sa couronne à Tokyo. Les Mélanésiens ont dominé la compétition en concluant leur tournoi par une victoire maîtrisée contre la Nouvelle-Zélande (27-12). L'Argentine a pris la médaille de bronze en dominant la Grande-Bretagne (17-12) lors de la petite finale. 

Véritables maîtres du rugby à 7, les Fidji signent un superbe doublé olympique après le titre aux JO de Rio en 2016, en dominant la Nouvelle-Zélande en finale avec un dernier essai de Asaeli Tuivuaka (27-12).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Natation aux Jeux olympiques de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.