Les Jeux Olympiques de Tokyo 2021

JO 2021 : le nageur chinois Sun Yang, suspendu pour avoir violé le code antidopage, n'ira pas à Tokyo

Le Tribunal arbitral du sport a suspendu, mardi, le triple champion olympique de natation pour une durée de quatre ans et trois mois. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Sun Yang (ici lors des Mondiaux de Gwanju, le 25 juillet 2019) ne pourra reprendre la compétition qu'en juin 2024. (OLI SCARFF / AFP)

Après de multiples rebondissements, le Tribunal arbitral du sport (TAS) a rendu sa décision définitive mardi 22 juin, concernant le nageur chinois Sun Yang. L'instance suspend le triple champion olympique pour une durée de quatre ans et trois mois. Déjà suspendu depuis le 28 février 2020, il manquera donc les JO de Tokyo et ne pourra revenir à la compétition qu'en juin 2024, juste avant l'ouverture des Jeux de Paris.

Sun Yang avait détruit à coups de marteau une fiole de son sang lors d'un contrôle antidopage inopiné en 2018. En février 2020, le TAS avait infligé huit ans de suspension au nageur pour ce geste, soit la peine maximale. Mais à la stupéfaction générale, le Tribunal fédéral suisse avait annulé cette décision en décembre, sanctionnant la "partialité" du président du panel d'arbitres.

"Dans un contexte de batailles au niveau international, Sun Yang s'est retrouvé pris au piège de postures politiques", a dénoncé mercredi son avocat, Zhang Qihuai, sur le réseau social Weibo, sans préciser sa pensée.

Champion olympique en titre du 200 m

Mardi, l'instance d'arbitrage a confirmé la suspension, en la réduisant à quatre ans, auxquels s'ajoutent trois mois d'une violation précédente du règlement antidopage. En 2014 et dans le plus grand secret, Sun Yang avait subi un contrôle positif à un stimulant (trimétazidine), rendu public bien après que la sanction ait été purgée.

Adulé dans son pays et égérie des grandes marques, Sun Yang compte à son palmarès trois médailles d'or olympiques, à Londres en 2012 (400 m et 1500 m nage libre), puis Rio en 2016 (200 m), ainsi que onze titres mondiaux.

"Personne ne peut comprendre son abattement et sa détresse. Tout ce que je peux dire c'est cela : Sun Yang n'a pas enfreint les règles, il n'y aucun résultat [de test] montrant une violation des règles", a indiqué Me Zhang avant de poursuivre : "Malheureusement pour la Chine et le monde, cet athlète surdoué s'est retrouvé entre les mains d'une organisation internationale manipulée par certaines personnes."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Natation aux Jeux olympiques de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.