JO 2021 - Football : humiliée par le Japon, l'équipe de France quitte Tokyo la tête basse

Contrainte de gagner pour espérer rejoindre les quarts de finale, l'équipe de France s'est lourdement inclinée (4-0) mardi, face au pays hôte et quitte les Jeux olympiques.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Florian Thauvin face au Japon lors du tournoi olympique de football, mercredi 28 juillet 2021. (MARIKO ISHIZUKA / AFP)

L'équipe de France olympique en a fini de son tournoi. Oubliée la victoire au bout du suspense face à l'Afrique du Sud (4-3) dimanche dernier. Mercredi 28 juillet face au Japon, les hommes de Sylvain Ripoll ont chuté (4-0) pour leur dernier match du groupe A, et quittent Tokyo sans voir les quarts de finale. 

Les coéquipiers d'André-Pierre Gignac savaient leur mission périlleuse. Obligés d'obtenir un meilleur résultat que les Mexicains - vainqueurs 3-0 contre l'Afrique du Sud dans le même temps - ou, à défaut, de s'imposer par au moins deux buts d'écart face au Japon, les Bleus ont coulé dans les grandes largeurs.

Trop fébriles défensivement, une récurrence tout au long de leur courte semaine nippone, ils ont subi la loi de l'ancien Marseillais Hiroki Sakai, buteur ce mercredi, et ont déjoué offensivement. Vingt-cinq ans après la dernière participation française au tournoi olympique de football, l'aventure se termine prématurément avec une cascade de buts encaissés (onze en trois rencontres).

La France de Sylvain Ripoll sort de la compétition par la petite porte après une humiliation face au Japon (4-0) pour clôturer une phase de poules complètement manquée, malgré une miraculeuse victoire face à la modeste Afrique du Sud.

Kubo et Sakai mettent les Bleus au supplice

Face à des Japonais invaincus, les hommes de Sylvain Ripoll n'ont jamais semblé en mesure de prendre leur destin en main. Dès le début de la partie, le pays hôte a confisqué le ballon, commettant de nombreuses fautes pour casser le jeu lors des rares contres tricolores. Et peu avant la demi-heure de jeu, l'ailier du Real Madrid Takefusa Kubo est venu donner l'avantage aux siens, en suivant bien la frappe en angle fermée de Ueda repoussée par Bernardoni (1-0, 28e). Un premier témoignage de la fébrilité de la défense française.

Celle-ci se confirmera quelques minutes plus tard avec le but d'Hiroki Sakai qui conclura dans le but vide après une nouvelle parade du portier tricolore face à Ueda (2-0, 34e). Pour couronner le tout, juste avant la pause, les Bleus perdaient leur métronome Téji Savanier, touché et remplacé par Enzo Le Fée (38e). Quand ça ne va pas...

L'ancien Marseillais Hiroki Sakai marque en première période le deuxième but pour le Japon qui complique encore un peu plus la qualification des Bleus pour les quarts de finale (0-2).

Kolo Muani voit rouge

La seule réaction française du match viendra de l'infatigable capitaine André-Pierre Gignac au retour des vestiaires. Sur un bon centre de Florian Thauvin sur le côté droit, le numéro 10 est à quelques centimètres de réduire le score mais sa reprise en pivot du droit flirte avec le poteau de Tani (47e).

Miyoshi viendra mettre une troisième claque derrière la tête des Bleus d'une frappe à ras de terre du gauche qui échappe à Bernardoni, pas exempt de tout reproche sur le coup (3-0, 69e). Trois minutes plus tard, Randal Kolo Muani, titulaire pour la première fois depuis le début du tournoi, sera logiquement exclu après une semelle à retardement (72e). Un signe d'exaspération après une humiliation en bonne et due forme, qui sera parachevée par Mueda dans le temps additionnel (4-0, 90e+1).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers La France aux JO de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.