JO 2021 : l'entrée en lice de Kévin Mayer, la natation en eau libre, les haies à l'honneur en athlétisme... Ce qu'il ne faut pas rater dans la nuit de mercredi

Les épreuves d'athlétisme et de canoë-kayak se poursuivent tandis que la natation en eau libre et le décathlon font leurs débuts aux Jeux dans la nuit de mardi à mercredi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Le décathlonien Kevin Mayer (ici le 9 juillet 2021 à Monaco) fait ses débuts aux Jeux de Tokyo le 4 août 2021. (CLEMENT MAHOUDEAU / AFP)

Entre le plan d'eau d'Odaiba, le site de régate du canoë et le stade olympique, la nuit tokyoïte promet d'être chargée, mercredi 4 août. Au programme : l'entrée en lice de Kevin Mayer en décathlon, le 10 kilomètres eau libre avec Lara Grangeon et la suite des épreuves en canoë-kayak. Voici ce qu'il ne faut pas manquer. 

Décathlon : les grands débuts de Kevin Mayer à Tokyo

Recordman du monde, champion du monde 2017, Kevin Mayer est l'un des favoris du concours de décathlon. Médaillé d'argent en 2016, l'athlète de 29 ans lance sa quête d'or dans le stade olympique de Tokyo par les épreuves du 100 m, du saut en longueur et du lancer de poids, à partir de 2 heures du matin. Mayer devra tout de suite retrouver son meilleur niveau car la meute des concurrents est féroce, à commencer par la menace Damian Warner, quatrième meilleur performeur de l'histoire, et redoutable sur la première journée d'épreuve.

>> Suivez les premières épreuves du décathlon en direct à partir de 1h55 sur france.tv

Suivez Kevin Mayer dans l'intimité de sa préparation. Pendant 2 ans, les équipes de France Télévisions ont été au plus près du recordman du monde du décathlon qui vise l'or à Tokyo. Un documentaire rare avec les moments de doutes du champion et sa reconstruction suite à sa désillusion des Mondiaux de Doha.

Natation en eau libre : Lara Grangeon dans le grand bain

Lara Grangeon sera la première à pouvoir débloquer un compteur de médailles français bloqué à 24 mardi soir. La Néo-Calédonienne est la seule Tricolore qualifiée en eau libre sur le 10 kilomètres et dispute pour la première fois les épreuves olympiques dans cette discipline. La nageuse a troqué les bassins, où elle était spécialiste du 400 m 4 nages et du 200 m papillon, pour l'eau vive en 2017. Avec succès comme l'illustrent ses trois podiums européens. Le dernier date de mai dernier, lorsqu'elle est devenue vice-championne d'Europe du 25 km en eau libre à Budapest.

Cinq ans après la disqualification douloureuse d'Aurélie Muller sur le 10 kilomètres de Rio, Lara Grangeon peut faire oublier ce triste épisode à natation en eau libre française.

>> Suivez la course du 10 km en eau libre en direct à partir de 23h25 sur france.tv

Demi-finales du 110 m haies masculin et finale du 400 m haies féminin

Supersonique, la finale du 400 m haies masculin a confirmé que la piste du stade olympique était (très) rapide avec un record du monde pulvérisé par le Norvégien Karsten Warholm ? Rebelotte avec la course féminine mercredi. Toute récente recordwoman du monde en brisant pour la première fois la barre des 52 secondes, Sydney McLaughlin s'avance en favorite face à sa compatriote, médaillée d'or à Rio, Dalilah Muhammad et la Néerlandaise Femke Bol.

>> Suivez la finale du 400 m haies féminin à partir de 4h25 sur france.tv

Sur le 110 m haies, la couronne olympique est vacante après la non-sélection du Jamaïcain Omar McLeod pour ces JO. En son absence, l'Américain Grant Holloway, tout proche du record du monde (12''81 contre 12''80), est le grand favori avant les demi-finales, mercredi matin. La France a perdu sa carte la plus performante cette saison avec la blessure de Wilhem Belocian en séries. Mais les Bleus ont encore deux atouts, Pascal Martinot-Lagarde (13''37) et Aurel Manga (13''24, record personnel égalé en séries), pour s'ouvrir les portes de la finale

>> Suivez les demi-finales du 110 m haies masculin à partir de 3h55 sur france.tv

Très belle entrée en matière d'Aurel Manga qui remporte sa série du 110 m haies en 13"24 ! Direction les demi-finales avec un record personnel égalé.

Canoë : trois bateaux français en série

Bredouille en slalom et dans les premières épreuves de sprint, le canoë-kayak français attend toujours une première médaille. Mardi, Manon Hostens et Sarah Guyot ont pris la 7e place de la finale du kayak K2 (500 m). Plusieurs Français sont en lice mercredi à commencer par Maxime Beaumont en kayak monoplace sur 200 m (à 2h51), médaillé d'argent à Rio sur cette distance.

Manon Hostens sera aussi sur l'eau sur kayak monoplace 500 m à 3h54. Enfin, en kayak biplace 1000 m, Étienne Hubert et Guillaume Burger s'élancent à 4h30 sur 1 000 m. 

>> Suivez les épreuves sprint du canoë à partir de 2h25 sur france.tv 

Deux golfeuses françaises au départ

Après le sacre de l'Américain Xander Schauffele chez les hommes, place aux femmes sur le parcours de Kasumigaseki. Club à la main, Céline Boutier et Perrine Delacour, respectivement 59e et 109e joueuses mondiales, voudront créer la surprise à l'image du Slovaque Rory Sabbatini, 111e mondial et médaillé d'argent de l'épreuve masculine. Boutier s'élancera à 3h03 et Delacour à 3h57 pour attaquer les 18 trous du parcours japonais.

>> Suivez l'épreuve de golf à partir de 0h30 sur france.tv

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers La France aux JO de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.