JO 2022 : l'Australie n'enverra pas non plus de représentants à Pékin

Le Premier ministre australien Scott Morrison a décidé d'imiter les Etats-Unis dans un contexte de "désaccord" avec la Chine.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le Premier ministre australien Scott Morrison, à Melbourne (Australie), le 9 novembre 2021.  (WILLIAM WEST / AFP)

Après les Etats-Unis, le Premier ministre australien Scott Morrison a annoncé à son tour, mercredi 8 décembre, que son pays n'enverrait aucun représentant de son gouvernement aux Jeux olympiques d'hiver de Pékin 2022.

Cette décision intervient dans un contexte de "désaccord" avec la Chine sur un certain nombre de questions allant des lois australiennes sur l'ingérence étrangère jusqu'à la récente décision d'acquérir des sous-marins à propulsion nucléaire.

"L'Australie ne reviendra pas sur la position ferme qu'elle a adoptée pour défendre ses intérêts, et il n'est évidemment pas surprenant que nous n'envoyions pas d'officiels australiens à ces Jeux."

Scott Morrison, Premier ministre australien

Il a également mentionné les violations des droits de l'homme dans la région du Xinjiang et la réticence de Pékin à rencontrer des responsables australiens pour des discussions. 

"Tout le monde se fiche" de savoir si l'Australie envoie ou non des représentants officiels aux Jeux olympiques d'hiver de Pékin, a estimé la diplomatie chinoise en retour.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Jeux olympiques d'hiver 2022 de Pékin

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.