JO 2024 : la Seine-Saint-Denis au centre d'une journée de célébration grandiose ce dimanche

écouter (3min)

Le comité d'organisation des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 a choisi de célébrer le sport dimanche 26 juin, au stade de France en Seine-Saint-Denis. Au programme, une fête géante du sport et de la culture.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La Journée olympique sera célébrée dimanche 26 juin devant le stade de France. (Paris 2024)

La Seine-Saint-Denis sera l'épicentre de la journée olympique que le comité d'organisation des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 a choisi de célébrer dimanche 26 juin et non le 23 comme le veut la date officielle. Une célébration en grand, comme le Cojo en a pris l'habitude. 

Une piste d’athlétisme posée sur la Seine en 2017, la place de la Concorde entièrement privatisée pour tous les amoureux de sports en 2019. En dehors des années perturbées par la pandémie de Covid-19, le comité d’organisation des JO s’est attaché à s’emparer de la journée olympique chaque année pour célébrer le sport. A deux ans des jeux, le public est attendu devant le Stade de France.

Un millefeuille de sports

"Comme en 2024 nous allons sortir des stades et organiser des épreuves au cœur de Paris et dans d'autres endroits," explique Thierry Reboul, le directeur exécutif, marque, événement, cérémonie de Paris 2024. "On va sortir cette journée olympique du stade de France et on va jouer sur plusieurs niveaux, indique-t-il. On aura l’image du sport un peu en terrasse, depuis le terre-plein du stade de France jusqu’aux terrains d’entrainements au niveau du dessous, et encore en dessous au niveau de la départementale que nous allons transformer en terrain de sport, et encore en dessous sur le canal qui traverse la seine Saint Denis. C’est finalement comme un immeuble avec ses différents niveaux. On va faire un millefeuille de sports, tourné vers la Seine-Saint-Denis." 

Thierry Reboul directeur exécutif, marque, cérémonies de Paris 2024. (Fabrice Rigobert France info)

 Trente fédérations sportives, une centaine d’athlètes dont une quinzaine de médaillés olympiques seront présents sur les 30 000 mètres carrés destinés à accueillir le public attendu pour tester les différents ateliers pour une fête géante du sport et de la culture.

Au rythme de la culture musicale du breaking

 "On essaie de créer à chaque fois ce lien qui existe d’ailleurs déjà, entre les Jeux Olympiques et la Culture", appuie Thierry Reboul. "Nous allons avoir une programmation extrêmement variée sur une grande scène centrale autour des nouveaux sports que l’on va découvrir à Paris 2024, poursuit-il. Vous savez que nous serons les premiers à faire du fameux breaking, une discipline olympique, et autour de cette discipline on a la culture musicale du breaking et de la Seine-Saint-Denis avec un certain nombre de vedettes qui seront là avec nous. On aura aussi autour et dans le site, toute une série d’innovations et d’animations artistiques jusqu’à la fermeture à 19 heures."   

Jusqu’à 17 000 personnes pourront être présentes en même temps sur le site dès 11 heures. L’ancien nageur Camille Lacourt, notre vice-championne olympique d’escrime par équipe, au Sabre, Cécilia Berder ou encore le triple champion olympique de handball Mickaël Guigou font partie des athlètes présents demain.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.