JO 2021 : le marcheur Yohann Diniz termine sa carrière sur une désillusion, le kayakiste Adrien Bart en demies... Ce qu'il faut retenir de la nuit à Tokyo

Le détenteur du record du monde sur 50 km marche a été contraint à l'abandon à mi-parcours, vendredi.

Article rédigé par
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Yohann Diniz sous la chaleur et l'humidité de Sapporo au Japon, avant son abandon sur le 50 km marche des Jeux olympiques de Tokyo le 6 août 2021. (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)

Au bout d'une nuit au programme très léger, vendredi 6 août, l'information principale est l'abandon de Yohann Diniz sur le 50 km marche, qui termine sa carrière sans avoir décroché de médaille olympique. Des Français étaient en lice en kayak et en karaté et les championnes du tournoi de beach-volley ont été couronnées.

Athlétisme : révérence ratée pour Yohann Diniz 

Après ses échecs à Pékin, Londres et Rio, Yohann Diniz tenait sa dernière occasion de décrocher une médaille olympique. Mais ses espoirs se sont éteints en même temps que l'épreuve du 50 km marche qui tire sa révérence du programme olympique. Alors qu'il faisait l'élastique entre la tête et l'arrière de la course, le Français a abandonné à mi-course après 2h15 d'effort, épuisé sous la chaleur et l'humidité de Sapporo. "C'était la course de trop", a-t-il tranché, désabusé mais honnête.

Canoë-Kayak : Adrien Bart vogue vers la demie

Il a filé vers les demi-finales tout en maîtrise, sans être inquiété. Adrien Bart a terminé 2e de sa série de C1 1000 m en 4'03"771 à moins d'une seconde du vainqueur moldave Serghei Tarnovschi (4'02''794). Sur le plan d'eau du Sea Forest Waterway, les deux qualifiés ont scotché leurs poursuivants à près de 26 secondes. Les demi-finales auront lieu à partir de 2h45 samedi.

En K4, l'équipe française composée de Sarah Guyot, Manon Hostens, Léa Jamelot et Vanina Paoletti a dû passer par les repêchages après avoir terminé à la 5e et avant-dernière place d'une série dominée par les incontournables Hongroises et Néo-Zélandaises. Quatrièmes de la course de repêchage, derrière les embarcations biélorusses, chinoises et ukrainiennes, elles seront également au rendez-vous des demi-finales (vers 3h07 samedi).

Karaté : Leïla Heurtault n'imitera pas Steven Da Costa

Au lendemain du sacre de Steven Da Costa, le karaté français a dévoilé son autre chance de médaille en combat, avec Leïla Heurtault chez les femmes en moins de 61 kg. Mais la native de Chartres s'est inclinée lors de ses trois premiers combats contre la Vénézuélienne Claudymar Garces Sequera (0-8), puis contre la Japonaise Mayumi Someya (3-6) avant de voir son élimination confirmée contre la Chinoise Xiaoyan Yin (0-1).

Beach-volley : les Américaines récupèrent leur couronne

L'affront de Rio où les représentantes américaines en beach-volley n'avaient pu qu'accrocher le bronze est effacé. La doublette américaine composée d'April Ross et d'Alix Klineman a roulé sur la compétition pour récupérer la plus belle des breloques dans la nuit de jeudi à vendredi. Le tout en ne laissant à la concurrence qu'un tout petit set en phase de poule. En finale, elles ont étrillé la paire australienne en leur infligeant un deux sets à rien en moins de trois-quarts d'heure. 

C'est la 4e médaille d'or décrochée par le beach-volley américain féminin lors des cinq dernières éditions. Ross et Klineman deviennent ainsi les héritières du duo Walsh-May Treanor sacré à Athènes, Pékin et Londres. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Jeux olympiques de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.