JO 2021 : quels pays récompensent le mieux financièrement leurs médaillés olympiques ?

Selon les pays, la prime pour les médaillés peut varier dans les grandes largeurs, certaines nations ne récompensant même pas les athlètes présents sur le podium des Jeux olympiques.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Les médailles des jeux olympiques de Tokyo 2021. (EYEPRESS NEWS / AFP)

Une médaille olympique peut changer une vie. Elle apporte d'abord une notoriété à hauteur de l'événement, et peut ensuite s'avérer très fructueux au niveau financier. Puisque le Comité international olympique (CIO) ne verse aucune prime, chaque pays récompense ses athlètes selon ses propres règles. Qui sont donc les médaillés qui gagneront le plus d'argent ?

Les pays les plus généreux

Singapour est incontestablement le pays le plus généreux en matière de dotation financière pour une médaille d'or. En 2016, le nageur Joseph Schooling, champion olympique du 100 m papillon (devant Michael Phelps), avait obtenu une récompense d'un million de dollars singapouriens (environ 650 000 €) du comité olympique de son pays. Un médaillé d'argent singapourien reçoit environ 230 000 , mieux que l'immense majorité des médaillés d'or des autres pays.

L'Inde aurait pu concurrencer Singapour mais les récompenses pécuniaires varient selon les États de la fédération. Ceux de Uttar Pradesh et Haryana promettent environ 700 000 aux médaillés d'or alors que l'État de Tamil Nadu, par exemple, prévoit une récompense d'environ 340 000 €.

L'Indonésie vient ensuite avec une dotation d'environ 630 000  selon le rapport Money Under 30. Le pays a déjà remporté sept médailles d'or dans son histoire aux Jeux d'été, toutes glanées en badminton.

Au pied du podium, Hong Kong récompense un champion olympique à hauteur de 550 000 . La région administrative spéciale chinoise a remporté une seule médaille d'or dans son histoire, en voile féminine lors des Jeux d'Atlanta 1996.

Et la France ?

Dans l'hexagone, les primes seront directement versées par l'État aux athlètes médaillés. L'or rapportera 65 000 €, l'argent 25 000 € et le bronze 15 000 €. L'Agence nationale du sport (ANS) dirigée par Claude Onesta a précisé que les fédérations de chaque médaillé seront également rétribuées, afin notamment de récompenser les entraîneurs. L'aide versée par l'ANS est de 35 000 € pour l'or, 15 000 € pour l'argent et 8 000 € pour le bronze.

En comparaison avec ses voisins européens, la France se situe en-dessous de l'Italie (180 000 € pour une médaille d'or) mais au-dessus de l'Allemagne (19 000 €). C'est toujours mieux qu'en Suède ou au Royaume-Uni, où aucune prime n'est accordée aux médaillés olympiques.

Et les grandes puissances mondiales ?

Depuis un accord passé en 2017, les États-Unis distribuent 37 500 $ aux médaillés d'or, soit environ 32 000 €. Une somme relativement basse par rapport à l'économie du pays mais finalement assez élevée si on l'a rapporte aux nombreux médaillés américains.

En Chine, chaque champion olympique reçoit 26 000 tandis qu'en Russie, c'est environ 50 000 €. Le pays hôte, le Japon, a pour sa part promis 38 000 aux vainqueurs.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Jeux olympiques de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.