JO 2021 : le Japon se régale, Caeleb Dressel est impérial et Sunisa Lee s'installe... Les cinq choses à retenir de la journée de jeudi à Tokyo

Vous avez manqué l'essentiel de ce qu'il s'est passé lors de la sixième journée des Jeux olympiques au Japon ? Petite séance de rattrapage.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Caeleb Dressel célèbre sa victoire sur le 100 mètres nage libre aux Jeux olympiques de Tokyo, le 29 juillet (ATTILA KISBENEDEK / AFP)

La sixième journée des Jeux olympiques de Tokyo, jeudi 29 juillet, s'est achevée pour la délégation française par le match nul frustrant face à la Suède en handball féminin (28-28). Elle avait commencé avec la consécration du nageur américain Caeleb Dressel, sacré champion olympique en individuel pour la première fois. On relèvera également que le Japon continue de tenir la dragée haute à la Chine et aux Etats-Unis en tête du classement des médailles, alors que Saint-Marin a décroché son premier podium aux Jeux. Les Français, eux, ont grappillé trois nouvelles breloques, toutes en argent. Franceinfo: sport vous résume ce que vous avez peut-être manqué jeudi aux JO. 

La journée des Bleus : de l'argent, plutôt trois fois qu'une

La délégation française continue d'engranger les médailles. Jeudi, elles ont toutes été du même métal : l'argent. Et tout a commencé par une surprise, la première médaille tricolore en aviron féminin depuis 1996, grâce au duo Laura Tarantola et Claire Bové. Ces dernières ont été imitées quelques heures plus tard par le quatuor d'escrimeuses Guyart-Ranvier-Blaze-Thibus, battu en finale du fleuret par équipes par le Comité olympique russe (COR), et par Madeleine Malonga, très déçue après sa défaite en finale face à Shori Hamada en judo (-78 kg). Une nouvelle médaille d'or qui fait les affaires du Japon.

Revivez le podium de Madeleine Malonga, qui s'est vue décerner la médaille d'argent dans la catégorie des - de 78kg.

Le Japon tient tête aux mastodontes chinois et américain

Le pays hôte continue de tenir tête à la Chine (31 médailles dont 15 en or) et aux Etats-Unis (38 médailles dont 14 en or) en tête du classement des médailles. Jeudi, le Japon a remporté deux titres olympiques pour porter son total de médailles à 25 (dont 15 en or). Et c'est une nouvelle fois le judo qui fait office de principal pourvoyeur : Hamada s'est donc imposée face Malonga (-78 kg) chez les femmes, tandis qu'Aaron Wolf a été sacré face au Sud-Coréen Guham Cho (-100 kg) chez les hommes.

>> Le tableau des médailles des JO de Tokyo

Alors que la première semaine de ces Jeux n'est pas encore terminée, le Japon affiche d'excellents résultats. Il ne pouvait pas en être autrement à Tokyo... Le pays organisateur a égalé son record de huit médailles d'or décrochées en judo, établi en 2004 à Athènes. Un record qui pourrait être battu avec la compétition en équipes mixtes à disputer et l'entrée en lice d'Hisayoshi Harasawa (+100 kg) et Akira Sone (+78 kg) vendredi. En toute logique, le Japon devrait donc battre son record de seize médailles d'or sur une même édition (1964 et 2004).

Aaron Wolf ému après sa victoire en finale de sa catégorie (-100kg) en judo aux Jeux olympiques de Tokyo, le 29 juillet (FRANCK FIFE / AFP)

Caeleb Dressel, un record et de l'or en individuel

"Ces moments-là ne ressemblent à rien de ce que j'ai pu vivre jusqu'ici". Caeleb Dressel avait beau connaître les joies d'un titre olympique, après avoir remporté trois fois l'or par équipes à Rio et Tokyo, le nageur américain a découvert de nouvelles sensations jeudi. Dressel a décroché sa toute première médaille d'or en individuel, en s'imposant sur la distance reine, le 100 mètres nage libre.

L'Américain de 24 ans a terminé devant le tenant du titre, Kyle Chalmers, et a surtout battu le record olympique détenu depuis 2008 par Eamon Sullivan, en parcourant la distance en 47"02. Après le forfait de Simone Biles et les (relatives) contre-performances de Katie Ledecky, Dressel se savait attendu par la délégation américaine. "Je savais que tout le poids était sur moi, donc cette victoire signifie beaucoup", a-t-il expliqué après la course. Après cette médaille d'or, Dressel disputera les demi-finales du 100 m papillon et les séries du 50 m nage libre vendredi.

L'Américain bat le record olympique en 47.02s et s'impose sur le 100m nage libre devant Kyle Chalmers et Kliment Kolesnikov. Maxime Grousset termine 4e.

Sunisa Lee, nouvelle reine de la gymnastique

Après le forfait de Simone Biles, sacrée lors du concours général individuel en 2016 à Rio et archi-favorite, la gymnastique artistique se cherchait une nouvelle tête à couronner. Et il s'agit une nouvelle fois d'une surdouée venue des Etats-Unis : Sunisa Lee. La gymnaste américaine de 18 ans a remporté jeudi le concours général individuel, devant la Brésilienne Rebeca Andrade et la Russe Angelina Melnikova.

L'absence de Biles apparaissait comme une aubaine pour les autres gymnastes et Lee en a profité pour émerger. Mardi, lors de la compétition par équipes au cours de laquelle sa compatriote avait quitté l'équipe américaine, Lee l'avait remplacée au pied levé lors de la deuxième rotation aux barres asymétriques.

"C'était le moment le plus stressant que j'ai vécu de toute ma vie", avait-elle expliqué après la médaille d'argent décrochée par les Etats-Unis. Une pression qui n'a pas semblé la gêner outre-mesure mardi. Et encore moins deux jours plus tard, au moment de décrocher le titre olympique en individuel.

Une première médaille aux Jeux pour Saint-Marin

Derrière la médaille d'or de la Slovaque Zuzana Rehak Stefecekova et l'argent de l'Américaine Kayle Browning en tir, jeudi, se trouvait la belle histoire de la journée. Alessandra Perilli a décroché la toute première médaille de l'histoire de Saint-Marin aux Jeux olympiques. Elle est donc de bronze pour ce micro-Etat qui devient le plus petit pays à obtenir une médaille aux JO. Pour Perilli, porte-drapeau en 2012, cette breloque est une belle récompense et une revanche sur les Jeux de Londres : elle avait à l'époque terminé 4e, au pied du podium.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Jeux olympiques de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.