JO 2021 : l'empereur du Japon assistera à la cérémonie d'ouverture

L'Agence de la maison impériale a annoncé mardi que l'empereur du Japon assistera à la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques, vendredi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
L'empereur du Japon Naruhito lors d'une conférence de presse, le 19 février 2021. (MASAMINE KAWAGUCHI / YOMIURI / AFP)

L'empereur du Japon, Naruhito, assistera vendredi à la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Tokyo, a annoncé mardi 20 juillet l'Agence de la maison impériale. L'impératrice Masako, elle, ne sera pas présente à la cérémonie, laquelle se tiendra sans la participation du public - comme la quasi-totalité des compétitions aux JO - et seulement en présence de quelques centaines de personnalités japonaises et étrangères.

Après Hirohito, son grand-père, qui avait ouvert les Jeux d'été de Tokyo en 1964 et ceux d'hiver de Sapporo en 1972, et Akihito, son père, qui avait ouvert les Jeux d'hiver de Nagano en 1998, Naruhito, est le troisième empereur japonais à connaître des Jeux dans l'archipel nippon. 

Interrogé par l'AFP, un responsable de l'Agence de la maison impériale n'a pas pu confirmer s'il ouvrirait officiellement ces JO comme ses aïeuls, en tant que président d'honneur des Jeux olympiques et paralympiques. L'empereur au Japon est dénué de pouvoir politique, mais il incarne une figure symbolique importante dans le pays.

Naruhito doit recevoir jeudi au palais impérial des hauts responsables du Comité international olympique (CIO), dont son président Thomas Bach, puis des dirigeants étrangers le lendemain, avant la cérémonie d'ouverture, selon la chaîne de télévision publique japonaise NHK.

Des sponsors boycottent la cérémonie d'ouverture

Fin juin, le chef de l'Agence de la maison impériale, Yasuhiko Nishimura, avait déclaré à la presse que l'empereur était "très inquiet" de la recrudescence des cas de Covid-19 à l'approche des JO, à l'instar d'une grande partie de la population japonaise. Le gouvernement nippon avait aussitôt minimisé ces propos, estimant que Nishimura n'avait fait que confier ses propres sentiments.

Alors que les Jeux de Tokyo sont devenus impopulaires auprès d'une majorité de Japonais selon des sondages, le géant automobile nippon Toyota, sponsor majeur du mouvement olympique, a fait savoir lundi que ses dirigeants n'assisteraient pas à la cérémonie d'ouverture. D'autres dirigeants de sponsors japonais pourraient également bouder l'événement.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Jeux olympiques de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.