JO 2021 : de l'argent frustrant pour Cysique, du bronze content pour Brunet et beaucoup d'espoirs déçus... Le bilan de la journée des Français à Tokyo

Avec deux médailles de plus mais beaucoup de déceptions, la France pointe désormais au 10e rang du tableau des médailles à l'issue de la journée de lundi. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
La sabreuse Manon Brunet a décroché la médaille de bronze, lundi 26 juillet 2021, aux Jeux olympiques de Tokyo. (ZHANG HONGXIANG / XINHUA via AFP)

Les Français ont connu une troisième journée mitigée, lundi 26 juillet, avec de grosses désillusions en canoë-kayak, escrime et skeet. Il a fallu attendre la fin de journée à Tokyo pour assister à de nouvelles médailles olympiques tricolores : celle en argent de la judokate Sarah-Léonie Cysique. Du côté de l'escrime, la sabreuse Manon Brunet a apporté une cinquième médaille à la France, en bronze.

Judo : Sarah-Léonie Cysique, la frustration en argent

Une disqualification qui fait mal... Après avoir écarté la championne du monde en titre Jessica Klimkait en demi-finale, la judokate Sarah-Léonie Cysique s'est inclinée en finale des -57kg face à la Kosovare Nora Gjokov. Le combat n'a pas duré longtemps, puisque la Française a tenté un mouvement offensif mais a fini par chuter la nuque au sol devant la contre-attaque de son adversaire.

Les juges l'ont disqualifiée en estimant qu'elle s'était mise en danger en préférant une parade défensive risquée plutôt que de subir un ippon ou un waza'ari. "J’ai un petit sentiment d’injustice parce que pour moi ce n’était pas un geste dangereux mais je n’ai pas le choix que d’accepter cette décision"a admis "Cyso la découpe" (son surnom) à la sortie du tatami, dans un mélange de tristesse et de fair-play. Elle rapporte tout de même une troisième médaille au judo français.

Sanctionnée pour une action dangereuse, Sarah-Léonie Cysique écope d'un carton rouge. La Kosovare Nora Gjakova est alors sacrée championne olympique.

La belle revanche de Manon Brunet au sabre

Un goût de revanche se dégage du bronze olympique obtenu par la sabreuse Manon Brunet, lundi. Cinq ans après une élimination crève-coeur en demi-finale des JO de Rio sur un arbitrage vidéo controversé, Manon Brunet a chassé ses démons en s'offrant cette médaille olympique méritée. La jeune sabreuse a dominé la Hongroise Anna Marton dans le match pour la troisième place (15-6). Elle offre à l'escrime française sa deuxième récompense après l'or de Romain Cannone à l'épée, dimanche.

Sortie amère pour Enzo Lefort au fleuret 

Bonheur au sabre, frustration au fleuret. Grande chance de médaille, Enzo Lefort a vu son aventure prendre fin prématurément en s'inclinant 15-10 face au champion olympique en titre, Daniele Garozzo, en quarts de finale. Le Français, en difficulté dans ce duel, n'a pas été aidé par un arbitrage impitoyable. Il a été sanctionné de trois cartons rouges au total, soit trois touches de pénalité offertes à son adversaire. Le Guadeloupéen a également été confronté à un adversaire qui a multiplié les temps morts, le coupant dans son élan.

Enzo Lefort revient sur son élimination polémique face au champion olympique italien Daniele Garozzo en quart de finale du fleuret.

Espoirs brisés pour Martin Thomas en canoë-kayak et Éric Delaunay au skeet

Les premières épreuves de lundi à Tokyo annonçait  une journée compliquée pour la délégation bleue, avec l'échec des triathlètes, des vététistes ainsi que de Marie Wattel et du relais 4x100m en natation... D'autres déceptions ont malheureusement émaillé la journée tricolore. Deux d'entre eux ont brillé trop tôt et sont finalement passés à côté d'une médaille qui leur tendait les bras.

Martin Thomas a terminé à la cinquième place à l’épreuve de slalom (C1) de canoë-kayak, après avoir réalisé le meilleur temps des demi-finales. En tir, Éric Delaunay est également passé au travers sa finale au skeet, alors qu'il avait terminé premier des qualifications et établi un record olympique. Une véritable désillusion pour les deux Français.

Les volleyeurs et basketteuses 3x3 retrouvent le sourire

Ça va mieux pour le volley et le basket 3x3. Après avoir été défaits par les États-Unis pour leur premier match, les volleyeurs français se sont facilement imposés contre la Tunisie 3-0 (25-21, 25-11, 25-21) en 1h22 de jeu. Du côté des basketteuses, le début de tournoi olympique très médiocre (3 défaites en 4 matches) a été rectifié lundi avec deux victoires face à la Mongolie et la Russie. Grâce à ces deux succès, les Bleues sont assurées de disputer les quarts de finale. 

L'équipe de France tient bon dans cette fin de rencontre et l'emporte (17-14) face au Comité Olympique de Russie. Les Bleues gardent toutes leurs chances de se qualifier en quarts de finale.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Jeux olympiques de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.