Les Jeux Olympiques de Tokyo 2021

JO 2021 : les footballeuses britanniques, chiliennes, suédoises et américaines mettent un genou à terre contre le racisme, une première dans l'histoire des Jeux

Après une décision du Comité olympique international, les sportifs ont désormais l'autorisation d'exprimer leurs opinions jusqu'au début des compétitions.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Les footballeuses britanniques (en bleu) et chiliennes (en rouge) s'agenouillent avant le début de leur match à Sapporo, le 21 juillet 2021. (TAKUYA MATSUMOTO / YOMIURI / AFP)

Pour la première fois de l'histoire des Jeux olympiques, les footballeuses britanniques et chiliennes, imitées quelques instants plus tard par les Américaines et les Suédoises ont mis un genou à terre, mercredi 21 juillet à Sapporo, avant le coup d'envoi du premier match du tournoi féminin, en signe d'opposition au racisme.

Ce geste intervient au lendemain de la décision du Comité olympique international (CIO) d'autoriser les sportifs à exprimer leurs opinions pendant les Jeux jusqu'au début des épreuves.

Les sportifs autorisés à exprimer leurs opinions

Ils ont désormais le droit de poser un genou à terre, d'exprimer leurs opinions devant les médias et sur les réseaux sociaux ou de porter des inscriptions sur leurs vêtements lors des conférences de presse. Toutefois, les prises de position politiques restent interdites pendant les compétitions, lors des remises de médailles et au village olympique.

Le Comité olympique néo-zélandais a aussi déclaré que ses footballeuses mettraient également un genou à terre avant leur match mercredi contre l'Australie.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Football aux Jeux olympiques de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.