Vidéo Paris 2024 : "Il y a du stress", concède le commandant du "Belem"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Paris 2024 : "Il y a du stress", concède le commandant du "Belem"
Paris 2024 : "Il y a du stress", concède le commandant du "Belem" Paris 2024 : "Il y a du stress", concède le commandant du "Belem" (FRANCE TELEVISIONS)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Aymeric Gibet a répondu aux questions de France Télévisions, samedi, quelques minutes, avant le départ pour la France du bateau qui transporte la flamme olympique entre Athènes et Marseille.

La flamme olympique a quitté la capitale grecque, Athènes, en direction de la France, samedi 27 avril. Elle fait le trajet à bord du Belem. A quelques minutes du départ, son commandant, Aymeric Gibet, n'a pas caché une certaine tension, au micro de France Télévisions. "Je ne peux pas vous mentir, oui, il y a du stress. Du stress, je pense, pour tous", a-t-il reconnu.

"Là, en voyant tout ce monde (...), on se rend compte de l'importance de l'événement", a-t-il ajouté. "Notre équipage est professionnel, rodé à l'appareillage, à la conduite du Belem", a-t-il souligné. A bord, la torche sera bien entourée, puisque 16 marins professionnels et 16 "jeunes éclaireurs" sélectionnés par la Caisse d'Epargne participeront au voyage. La flamme olympique doit arriver à Marseille le 8 mai.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.