JO 2021 - Athlétisme : Selemon Barega remporte la médaille d'or du 10 000 m, Morhad Amdouni 10e

L'Éthiopien a dominé un duo ougandais pour s'offrir le titre olympique, vendredi à Tokyo. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'Ethiopien Selemon Barega, champion olympique du 10 000 mètres.  (JAVIER SORIANO / AFP)

L'Éthiopie à nouveau reine du 10 000 mètres ! Selemon Barega a décroché la médaille d'or, la première des épreuves d'athlétisme aux Jeux olympiques de Tokyo, en 27 minutes 43 secondes et 22 centièmes. Il a dominé les Ougandais Joshua Cheptegei et Jacob Kiplimo. Seul Français en lice, Morhad Amdouni a terminé à la 10e place. 

L'Ougandais Stephen Kissa a rapidement lancé les hostilités. Rhonex Kipruto et le futur vainqueur Selemon Barega ont tenté de le rejoindre, mais les trois hommes ont fini par être avalés par le peloton. Ce groupe dense s'est morcelé vers les 8000 mètres, sous l'accélération des favoris. Malgré ses efforts du début de course, Selemon Barega a placé une nouvelle accélération dans le dernier 400 mètres. La pointe de vitesse du successeur de Kenekisa Bekele (sacré en 2004 et 2008) a fait la différence. 

L'Éthiopien Selemon Barega fait une superbe performance. Il termine premier du 10 000 mètre devant les favoris Ougandais.

Amdouni dans le top 10

Bien placé dans la foulée de Joshua Cheptegei, Morhad Amdouni a eu du mal à suivre l'Ougandais une fois les deux derniers kilomètres entamés. Quatrième, il a progressivement reculé dans la hiérarchie jusqu'à décrocher du groupe de tête à l'approche du dernier tour. Amdouni a finalement accroché la 10e place, en 27 minutes 53 secondes et 58 centièmes. "L'objectif était de finir dans les dix premiers, a-t-il réagi après la course. Le niveau n'avait jamais été aussi élevé en 10 000. Je termine premier Européen." Le Français peut maintenant se concentrer sur le marathon, son principal objectif, prévu le dimanche 8 août à Sapporo. 

Rouguy Diallo en finale du triple saut

Cette première journée d'athlétisme à Tokyo a également vu la qualification de Rouguy Diallo pour la finale du triple saut. La Française a signé le 10e meilleur saut des qualifications, à 14,29 mètres. La favorite vénézuélienne Yulimar Rojas a signé la meilleure marque, avec un saut à 14,77 mètres, 15 centimètres devant l'Espagnole Ana Peleteiro. Tenante du titre, la Colombienne Caterine Ibarguen s'est qualifiée sur son dernier saut, à 14,37 mètres. 

L'entrée en compétition de la Française Rouguy Diallo aux qualifications du triple saut. Elle termine dixième avec une performance de 14.29 m et se qualifie pour la finale.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Athlétisme aux Jeux olympiques de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.