JO 2021 - Athlétisme : médaille d'or pour Andre de Grasse qui succède à Usain Bolt sur 200 m

Le Canadien s'est imposé mercredi sur le 200 m en 19"62, devant Kenneth Bednarek (19"68) et Noah Lyles (19"74).

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le Canadien Andre de Grasse, champion olympique du 200 mètres aux Jeux de Tokyo.  (JAVIER SORIANO / AFP)

Andre de Grasse tient enfin son premier titre olympique. Après trois médailles d'argent et de bronze remportées aux Jeux de Rio et de Tokyo, le Canadien s'est imposé mercredi 4 août dans le stade national olympique de Tokyo sur le 200 m. De Grasse succède ainsi à Usain Bolt, vainqueur des trois derniers titres olympiques sur cette distance, en battant son propre record personnel (19"62).

Devant le trio américain

Au moment de franchir la ligne et de sautiller de joie pour célébrer cette première place, de Grasse se trouvait devant les trois Américains présents en finale, Kenneth Bednarek (2e en 19"68), Noah Lyles (3e en 19"74) et Erriyon Knighton (4e en 19"93). Les deux premiers semblaient pourtant bien partis, puisque ce sont eux qui occupaient la tête de la course au virage.

Andre De Grasse enfin titré ! Déjà quatre fois médaillés aux Jeux Olympiques, le Canadien a enfin décroché le graal en s'imposant sur le 200 m (19.62 s) devant les Américains Kenneth Bednarek et Noah Lyles.

Ce n'est que dans la dernière ligne droite que de Grasse a su faire la différence pour s'imposer avec six centièmes d'avance. Dans le couloir voisin, Bednarek ne pouvait que constater les dégâts et la victoire du Canadien. Lyles, champion du monde en 2019 à Doha, voyait quant à lui s'échapper les deux premières places.

Souvent placé mais rarement gagnant

Lors des championnats du monde au Qatar il y a près de deux ans, de Grasse avait terminé 2e du 200 m et 3e du 100 m. Dimanche à Tokyo, sur la distance reine, alors que Trayvon Bromell était éliminé dès les demi-finales et que l'opportunité se présentait d'aller chercher le titre olympique, le Canadien n'avait obtenu que le bronze.

Andre de Grasse après sa victoire sur le 200 m, le 4 août à Tokyo (JAVIER SORIANO / AFP)

Des courses qui symbolisaient jusque-là la carrière du Canadien, souvent placé mais rarement gagnant. En 2016, de Grasse avait terminé avec l'argent sur le 200 m et le bronze, déjà, sur le 100 m. À 26 ans, le sprinteur a enfin trouvé la voie du succès. Le Canadien tentera même d'aller chercher une troisième médaille lors de ces Jeux, avec les séries du relais 4 x 100 m qui débutent jeudi.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Athlétisme aux Jeux olympiques de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.