Laboratoire Ceraver : des prothèses non conformes mises sur le marché ?

a revoir

Présenté parDavid Pujadas

Diffusé le 02/05/2013Durée : 00h40

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Des gendarmes ont été blessés.

En France, va-t-on vers une nouvelle affaire d'implants ? L'Agence du médicament annonce que des prothèses de hanches non certifiées ont été posées à 650 patients. Mais il n'y a, à ce stade, aucune indication de danger pour la santé publique.

Il y a 2 ans, en se faisant opérer de la hanche dans cet hôpital, 4 patients pensaient avoir la meilleure technologie d'implant. Ceraver, le numéro 2 des prothèses françaises, fournissait une tige métallique recouverte de liquide antibactérien. Une prothèse qui n'était pas validée par les autorités sanitaires.

L'implantation des prothèses aurait dû faire l'objet d'une demande. Elle a été formulée postérieurement à la pose et a été refusée, faute d'étude suffisante sur la qualité du revêtement.

Les chirurgiens qui ont opéré se défendent. Dès qu'un implant a ce marquage, nous sommes autorisés a l'implanter.

En perquisitionnant au siège du laboratoire, l'Agence du médicament a découvert un millier de prothèses avec ce logo CE, sans autorisation. Le patron du laboratoire pensait pouvoir se passer de nouveaux tests.

Ce sont des évolutions de prothèses qui existent depuis 15 ans. 15 ans ! Des évolutions que nous jugeons mineures. Nous avons fait une erreur, c'est tout. Nous ne cachons rien.

Pour les 650 patients implantés, pas de risque sanitaire, mais par mesure de précaution, ils repasseront une radio de contrôle.

Le JT
Les autres sujets du JT