Label Pavillon bleu : les bons élèves

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 06/05/2014Durée : 00h48

bagage avec l'inhalateur. Les pavillons bleus viennent d'être décernés pour récompenser les ports de plaisance les plus respectueux de l'environnement. Parmi les bons élèves, Vendres, près de Béziers. L'eau y est filtrée, il y a une déchetterie et des voiturettes électriques circulent sans polluer.

Le drapeau bleu flotte depuis quatre ans sur le port de Vendres. Depuis les habitudes ont bien changé. Sur terre, par exemple, les agents portuaires ne roulent plus qu'à l'électrique.

On peut utiliser les voies piétonnes sans incommoder avec les gaz d'échappement ou du bruit.

Les plaisanciers aussi jouent le jeu. Les vieilles fusées de détresse et autres matériaux polluants sont systématiquement recyclés.

On ne peut pas les jeter en mer, on les recycle.

Sur l'eau aussi les règles ont changé. Les eaux usées des bateaux ne finissent plus en mer mais filtrées au port.

On évite de les verser dans la mer et de polluer les ports. Une cuve comme ça en mer, quelque part, ça revient au bord.

Des bonnes habitudes qui ont fini par payer, le port de Vendres est devenu très prisé.

On a environ 150 personnes sur liste d'attente et les gens apprécient le cadre préservé d'un port "Pavillon bleu".

Trace de la propreté du port, eux s'y sentent comme des poissons dans l'eau.

Premieres opérations de déneigement du col du Galibier. Ça se passe entre la Savoie et les Hautes-Alpes. Pendant une vingtaine de jours, les engins vont s'activer à dégager la route mythique du Tour de France. Reportage près de Valloire.

Lentement, la machine progresse dans les lacets du col du Galibier. Elle avale des tonnes de neige pour les recracher ensuite dans les pentes et découvrir l'asphalte.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==