La polémique sur le dernier clip du groupe Indochine

a revoir

Présenté parLaurent Delahousse

Diffusé le 03/05/2013Durée : 00h40

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

mais elle se demande aussi qui sera le prochain sur la liste. Ces affaires ont un tel retentissement, qu'elles déclenchent de nouveaux signalements.

La vidéo du nouveau titre du groupe Indochine divise. "College Boy" raconte l'histoire d'un adolescent devenu le souffre-douleur de ses camarades. Le chanteur entend dénoncer le harcèlement scolaire. Des images de lynchage et de crucifixion ont été jugées "insoutenables" par le CSA, qui réfléchit à la façon de limiter la diffusion de la vidéo.

Des images chocs pour dénoncer le harcèlement à l'école. Le groupe Indochine montre la violence jusqu'à la caricature pour marquer les esprits. Un élève crucifié par ses camarades, achevé au fusil mitrailleur. Des images indiffusables ici, qui font débat au lycée.

Vous les montreriez à vos petits frères, petites soeurs ? Il a pas vraiment l'âge pour regarder ce genre d'images.

C'est une cause juste, il faut leur montrer et leur expliquer.

Nicola Sirkis veut faire acte de pédagogie, il met en garde sur son site sur la violence du clip.

Pour certains parents, les artistes sont allés trop loin en voulant bien faire. Pour Françoise Laborde, du CSA, ces précautions sont insuffisantes.

Le CSA prendra sa décision mardi, le groupe de travail que je préside va proposer certaines restrictions à la diffusion en journée, cette vidéo n'y a pas sa place.

La méthode rappelle celle des campagnes contre la violence routière. Mais ces spots s'adressaient à des adultes quand le public d'Indochine est principalement adolescent. Pour cette femme qui lutte contre le harcèlement scolaire, il fallait que la diffusion soit mieux encadrée.

Le clip d'Indochine aurait été un outil pédagogique entouré de professionnels pour l'expliquer aux enfants.

Toutes les personnes interrogées reconnaissent qu'il faut parler du harcèlement scolaire, qui touche des milliers d'élèves en France.

Le JT
Les autres sujets du JT