La fronde des auto-entrepreneurs

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 06/06/2013Durée : 00h48

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Ce qui doit permettre de fixer les dates, ce sont des questions de sécurité sanitaire des produits, Avec cette loi, on va ouvrir le débat sur la façon dont les professionnels déterminent ces dates limites.

Rallonger les dates de péremption en métropole permettrait de lutter contre le gaspillage.

Même un peu périmés, je mange les yaourts.

Si c'est dépasse de quelques jours, vous mangez.

Bien-sûr, sauf pour les plats cuisinés.

Selon les médecins, la responsabilité repose sur les fabricants.

Ce sont des études bactériologiques qui permettent d'étudier la stabilité du produit. Il n'y a que le fabricant qui peut déterminer la date maximum de consommation du produit.

Les industriels ont 6 mois pour uniformiser ces dates limites de consommation sur plus de 300 produits frais.

Après les "pigeons", voici les "poussins". Les autoentrepreneurs ne sont pas d'accord avec le projet de réforme. Une réunion de concertation se tient toute la journée à Bercy. Le secteur du bâtiment pose notamment problème. Les artisans dénoncent une concurrence déloyale.

C'est un chantier qui va l'occuper pendant trois semaines. Sur ce pavillon en Dordogne, Olivier doit réaliser toute la peinture. Pour lui, c'est une énorme commande.

On ne peut pas prendre plus gros puisqu'on travaille seul.

Seul car Olivier n'a aucun salarié. En octobre dernier, il a décide de se mettre à son compte et a choisi le statut d‘autoentrepreneur.

On ne prend pas de risque à l'ouverture car on ne débourse rien. Si on ne gagne pas, on arrête.

Le statut d‘autoentrepreneur présente beaucoup moins de contraintes qu'une entreprise classique.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==