La formation des maîtres-nageurs sauveteurs

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 03/06/2013Durée : 00h48

Voir la vidéo
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Chaque été, les maîtres-nageurs sauveteurs surveillent les plages. C'est la période des recrutements. Dans les Alpes-Maritimes, 110 jeunes vont suivre une formation. Le concours est exigeant car la mission l'est tout autant.

Allez ! Allez ! C'est parti.

Sur la plage d'Antibes à cette heure, il n'y a qu'eux, en plein exercice de sauvetage.

Tu fais la victime et elle, le sauveteur.

Première épreuve : sécuriser un nageur en difficulte, à 150 m de la plage. Nager vite et revenir à la force des palmes. Le lieutenant Delin corrige l'exercice.

C'etait un peu dur, avec 3 jours de courbatures dans les jambes en plus.

Les candidats, bons nageurs, sont étudiants en sport. Ils viennent de toute la France pour ce job d'été. Pas une série télé : une mission de confiance.

Mais les victimes ne se débattent pas assez. Les formateurs rendent l'exercice plus réaliste et plus périlleux.

Si c'est une victime en train de se noyer, qu'il fasse 50 ou 100 kg, vous vous en rappelerez toute votre vie ! Si vous êtes encore en vie.

La formation dure 10 jours, et les capacités physiques ne suffisent pas. Il faut aussi apprendre les techniques de secourisme.

Je suis en présence d'une femme de 20 ans inconsciente mais qui ventile. Ça fait un peu peur mais c'est comme un cas concret.

Ces jeunes ne sont jamais allés en intervention. Il leur restera à découvrir leur réaction face à la souffrance.

Une piqûre de méduse, c'est pas un problème. Mais si c'est un noyé, surtout s'il y a décès, c'est sûr que ça les touche.

20 % seront recalés à l'issue du stage. Les autres seront déployés sur les plages dans les jours qui viennent.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==