Cet article date de plus de huit ans.

L'unique centrale électrique de Gaza s'arrête, faute de fioul

Selon un responsable de la compagnie d'électricité locale, celle-ci n'est plus alimentée en carburant par Israël. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une jeune palestinienne fait ses devoirs à la bougie, faute d'électricité, à Gaza, le 1er novembre 2013. (MOHAMMED ABED / AFP)

A Gaza, l'approvisionnement en électricité va être restreint à six heures par jour. L'unique centrale de la bande de terre palestinienne a cessé de fonctionner, vendredi 27 décembre, faute d'un approvisionnement en fioul en provenance d'Israël.

"La centrale a cessé de fonctionner vendredi matin en raison du manque de fioul provoqué par la fermeture du point de passage de Kerem Shalom", a annoncé le directeur adjoint de la centrale, qui rappelle la décision prise mardi par Israël de fermer ce point de passage à la suite d'une série d'incidents sanglants. Le point de passage restera fermé "jusqu'à nouvel ordre", selon le ministre israélien de la Défense, Moshé Yaalon.

La centrale électrique de la bande de Gaza avait recommencé à fonctionner le 15 décembre après un arrêt d'un mois et demi. Elle fournit 30% des besoins en électricité de l'enclave palestinienne, dont ceux de nombreuses écoles, hôpitaux, et usines de traitement des eaux.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Accueil

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.