Cet article date de plus de huit ans.

Kiev : le directeur général de la télévision nationale poussé à la démission

Publié
Temps de lecture : < 1 min.
Article rédigé par
France Télévisions

à-face tendu aussi ici à Novoozerne dans l'ouest de la Crimée. Les soldats russes contrôlent les lieux et le drapeau russe a été hissé à la place des couleurs ukrainiennes. A Kiev, lé directeur général dé la télévision nationale brutalisé et poussé à la démission. Trois députés se sont introduits dans son bureau l'accusant de propagande pro-russe pendant le mouvement qui a conduit à la fuite du président Viktor lanoukovitch.

Ces hommes qui rentrent dans le bureau du directeur de la télévision sont des députés d'extrême droite du parlement ukrainien. Ce qu'ils reprochent au directeur, que l'on voit ici, c'est d'avoir diffusé hier le discours de Vladimir Poutine, et d'être toujours pro-Russe.

Assied-toi sur ta chaise. Tu ne travaille plus pour mon pays avec mon argent.

Le patron tente de résister mais les députés le poussent une nouvelle fois violemment sur sa chaise.

Tu prends ce papier et tu signe ta démission. Tu n'es pas Ukrainien, tu es une merde.

Je ne suis pas Russe, je suis Ukrainien.

Contraint et forcé, le directeur de la télévision va signer cette démission. Ce soir, les nouvelles autorités ukrainiennes ont condamné ces actes jugés inadmissibles.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.