Kenya : l'identité des terroristes

a revoir

Présenté parLaurent Delahousse

Diffusé le 22/09/2013Durée : 00h30

Voir la vidéo
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

L'action terroriste a très vite été condamnée hier par François Hollande qui a exprimé sa solidarité avec les autorités kényanes. Cette opération a été revendiquée via les réseaux sociaux par un groupe de djihadistes somaliens appelés shebab. Pourquoi cette action? Qui sont-ils? Éléments de réponse.

Ils seraient entre 5.000 et 7.000, principalement basés dans le sud de la Somalie, à la frontière du Kénya. Les shebab ("jeunes", en arabe), sont des combattants issus de la branche dure des Tribunaux islamiques, un groupe terroriste qui avait occupé la capitale somalienne en 2006. Leur but : imposer la charia dans le pays. Leur chef a fait allégeance à AI-Qaida en 2012. En Somalie, les shebab ont cause plusieurs attaques meurtrières, comme ici la mission de l'Onu, ou l'ambassade de Turquie. Ils sont aussi responsables de l'enlèvement et du meurtre du Français Denis Allex en janvier dernier. Pour soutenir le pouvoir somalien, le voisin kényan a envoyé des milliers de soldats qui mènent de nombreuses opérations depuis deux ans. Les shebab ont été chassés de Mogadiscio, plus récemment d'un port stratégique pour eux. Le Kénya a reçu de nombreuses menaces.

Au nom des Shebab nous disons au gouvernement kenyan : avez-vous pensé aux répercussions de la guerre contre nous ? Nous sommes plus expérimentés que vous au combat ! en attaquant les occidentaux, ils montrent qu'ils s'attaqent aux infidèles lLs détruisent la seconde ressource économique au Kenya.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==