Justice : rendu du jugement dans l'affaire de la crèche Baby Loup

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 27/11/2013Durée : 00h48

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Soulagée la directrice de la crèche Baby Loup. La justice vient de lui donner raison. Le licenciement de l'employée portant le voile était justifié.

Baby Loup n'a jamais mené un combat contre quiconque ni contre aucune religion. Nous avons mené un combat pour le quotidien de Baby Loup. pour les enfants et les familles.

En mars dernier Fatima Afif avait vu son licenciement de 2008 annulé par la cour de cassation. 8 mois plus tard, la cour d'appel de Paris prend une décision contraire. Considérant qu'à l'intérieur d'une crèche, le port de tout signe ostentatoire de religion est interdit. Ensuite, la protection de l'enfant est primordiale.

C'est prévenir le prosélitisme, et permettre l'affirmation de la neutralité religieuse dans un réglement intérieur. C'est considérer qu'il peut être légitime pour une entreprise privée de prévoir la neutralité confessionnelle.

Une approche que ne partage pas l'avocat de l'employé licenciée. Pour lui la décision est politique.

La c'est simplement le port d'un foulard, c'est à dire un signe et rien d'autre. La question est de savoir si ce simple signe peut être considéré comme l'expression de convictions qui mettent en cause le droit des autres.

L'affaire n'est pas fini pour autant. Elle ira probablement devant la cour de cassation.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==