Justice : ouverture du procès Xynthia

a revoir

Présenté parDavid Pujadas

Diffusé le 15/09/2014Durée : 00h40

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

L'ouverture, aujourd'hui aux Sables-d'Olonne, du procès "Xynthia". Près de 5 ans après le passage de la tempête meurtrière, plus de 120 parties civiles font face à 5 prévenus, poursuivis pour homicides involontaires, dont l'ancien maire de La Faute-sur-Mer.

L'émotion est toujours intacte quatre ans après. Toute la famille a échappé à la mort réfugiée sur le toit de leur maison, sauvée par le père de famille.

Je me sens tout de même coupable d'avoir mis mes enfants dans cette cuvette. On a tous cette culpabilité. La première chose va être d'être reconnu en tant que victime pour ôter un peu de ce poids de culpabilité.

Son père fait partie des 29 victimes. Le procès ravive sa colère vis-à-vis des prévenus.

Ils refusent toute responsabilité et je réagis très mal face à cela.

Une absence d'information à l'intention de la population avant la tempête, des permis de construire à foison sur des zones inondables. Pour la justice, l'ex maire de la Faute-sur-mer a accumulé négligences et inaction, il s'en défend.

Mes pensées vont vers les victimes, mais je ne me sens pas coupable, j'ai fait ma mission de maire.

Ce qui frappe aujourd'hui dans la salle d'audience, c'est ce fossé entre la centaine de victimes toujours meurtries et cinq prévenus qui plaident non-coupable.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==