Journée du patrimoine

a revoir

Diffusé le 15/09/2013Durée : 00h30

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Avec des lieux insolites et culturels à visiter, ces journées.

attisent toujours davantage la curiosité.

L. Delahousse : Un procès est en cours, la justice devra répondre si oui ou non, un magasin des Champs Èlysees sera oblige de fermer ses portes à partir de 21 heures.

Sur l'avenue la plus fréquentée de France, l'enseigne est ouverte 7 jours sur 7. Pour défendre les horaires tardifs, la direction et certains salariés ont publié une pétition dans la presse.

Au niveau des salaires, on est mieux payes, cela permet d'arrondir les fins de mois.

Mais pour le syndicat qui s'oppose aux horaires de nuit, c'est le droit du travail qui serait remis en question.

Si on commence à balayer d'un revers de main les règles qui ont mis tant d'années à être conquises, alors il n'y a plus de règles.

Une polémique qui semble diviser les clients.

Pour les gens qui travaillent, c'est bien.

Pour les employés, s'ils ne sont pas exploités, pourquoi pas.

Je travaille en supermarché, on ferme à 22 heures, ils devraient faire de même.

La justice, elle, se prononcera le 23 septembre.

L. Delahousse : Autre manifestation symbolique aujourd'hui, les familles des quatre otages français au Niger. Ils vont marcher aujourd'hui vers Paris pour plusieurs heures.

C'est une façon d'interpeller, de signaler qu'on ne peut plus attendre. Ce n'est pas notre souffrance que je prends en compte, c'est la leur. Trois ans dans le désert, cela me paraît impensable.

L. Delahousse : Les familles affirment avoir reçu il y a quelques jours une preuve de vie sous forme de lettres manuscrites. A suivre dans un instant, la 4G, et la guerre des prix entre opérateurs. Un dimanche de sports avec le footbaIl et la Coupe de l'America. Et notre invitée sera Catherine Deneuve. D'abord, une nouvelle opération aujourd'hui de plusieurs parents sur le toit du Sacré Coeur à Paris. Objectif: défendre toujours les droits des pères divorces séparés de leurs enfants. En cas de séparation, la garde alternée des enfants ne peut que se faire de manière consensuelle. C'est le cas dans la majorité des cas. Mais si un des parents s'éloigne, la situation devient parfois insoluble.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==