Cet article date de plus de deux ans.

Vidéo Paralympiques 2022 : tout ce qu'il faut savoir sur le para ski alpin

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Paraski alpin
Article rédigé par Clément Mariotti Pons, franceinfo: sport - Vidéo du CPSF
France Télévisions - Rédaction Sport

Dès samedi, les as de la vitesse s'apprêtent à dévaler les pistes situées dans la région montagneuse de Xiaohaituo, à l'occasion des Jeux paralympiques de Pékin.

Ils sont déjà prêts à rugir derrière le portillon de départ. Quatre ans après Pyeongchang, les athlètes engagés en para ski alpin vont prendre le départ - à partir du samedi 5 mars - des différentes épreuves présentes lors des Jeux paralympiques de Pékin. 

Le para ski alpin à la loupe

Spécificités des Jeux paralympiques, les skieurs et skieuses sont répartis en trois catégories distinctes, correspondant à la nature de leur handicap : les catégories debout, assis et déficient visuel. Viennent ensuite les particularités propres à chacune, comme l'assistance d'un guide obligatoire pour les déficients visuels, l'utilisation de prothèses et de stabilisateurs (ou stabilos) longs debout ou d'une coque d'assise moulée et de stabilos courts pour les athlètes handicapés sur les deux membres inférieurs.

Depuis le Centre national de ski alpin situé au nord-ouest de Yanqing, Marie Bochet, Manoël Bourdenx et consorts vont s'affronter tout d'abord en vitesse, avec la descente et le Super-G (5 et 6 mars). Viendront ensuite les épreuves combinées, composées du Super-G et du slalom (8 mars), avant de terminer en beauté avec les compétitions plus techniques : le slalom géant (10 et 11 mars) et le slalom (12 et 13 mars).

À regarder

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.