Paralympiques 2021 : les pistards en course pour le bronze, Ugo Didier et Alex Portal en finale... Ce qu'il faut retenir de la première matinée à Tokyo

Le para-cyclisme sur piste peut rapporter à la France ses premières médailles, en attendant l'escrime-fauteuil et la para-natation.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Alexandre Lloveras et Corentin Ermenault lors de l'épreuve de poursuite des Jeux paralympiques de Tokyo.  (France.tv)

Après la cérémonie d'ouverture, place aux épreuves des Jeux paralympiques 2021. Dans la matinée du mercredi 25 août, les para-athlètes de la délégation française ont connu des fortunes diverses. En para-cyclisme sur piste, Marie Patouillet disputera la finale pour le bronze de la poursuite (catégorie C5)

Para-cyclisme sur piste : des médailles de bronze à décrocher pour les Bleus 

Unique représente féminine tricolore en para-cyclisme sur piste, Marie Patouillet s'est qualifiée pour la petite finale de la poursuite individuelle (catégorie C5). En position pour disputer l'or jusqu'au passage des deux dernières concurrentes, elle a été doublée par la Britannique Sarah Storey, auteure d'un nouveau record du monde (3'27"057). Pour le bronze, Marie Patouillet affrontera à 7h25 la Néo-Zélandaise Nicole Murray, médaillée de bronze aux Mondiaux sur la distance mais moins rapide qu'elle en qualifications.

Alexandre Lloveras et son pilote Corentin Ermenault se qualifient pour la petite finale de la poursuite B en signant le 4e temps des qualifications.
Alexandre Lloveras visera lui aussi le bronze sur la poursuite, catégorie B, avec son pilote Corentin Ermenault. Le tandem a signé le 4e temps des qualifications, en 4 minutes 5 secondes et 263 millièmes. Ils affronteront les Polonais Marcin Polak et Michal Ladosz à 7h50.

Para-natation : Didier en finale du 400 m, Portal qualifié sur 100 m

En 4'15"53, le Français Ugo Didier termine deuxième de sa série et sera l'un des favoris de la finale.
Sourires pour les Bleus, grimaces pour les Bleues cette nuit. Deuxième de sa série du 400 m nage libre (catégorie S9), Ugo Didier s'est qualifié pour la finale, prévue à 10h (heure française). Venu viser l'or, il a terminé avec le deuxième meilleur temps (4'15"53) derrière l'Australien Alexander Tuckfield (4'14"26). En 100 m papillon (catégorie S13), Alex Portal a également décroché son ticket. Lui aussi deuxième de sa série, et quatrième meilleur temps global, il retrouvera le bassin de Tokyo à 12h30 pour tenter de monter sur le podium. 

Les femmes de la délégation française n'auront pas cette chance. Claire Supiot, qui dispute les Jeux paralympiques après avoir connu les Jeux olympiques à Séoul en 1988, a terminé avec le 11e temps des séries du 400 m nage libre (catégorie S9). Elle a échoué à 3 secondes et 17 centièmes de la 8e place, synonyme de qualification pour la finale. En bronze aux championnats d'Europe sur le 50 m nage libre (catégorie S9), Emeline Pierre a elle aussi raté la finale, pour 18 centièmes (29"11 contre 28"93 pour la dernière qualifiée). 

Escrime-fauteuil : Maxime Valet en demi-finale

Grâce à deux victoires en cinq matches lors des qualifications, Maxime Valet a décroché sa place pour les 8es de finale du sabre (catégorie B). Il s'est ensuite imposé face au Canadien Pierre Mainville (15-9) et au Russe Alexander Kurzin (15-10) pour rejoindre les demi-finales. A 8h30, il affrontera le Chinois Yanke Feng. 

Romain Noble n'a lui pas réussi à vraiment rentrer dans ses Jeux paralympiques. Pour les qualifications du sabre (catégorie A), le Français a perdu les quatre rencontres de sa poule. 14e au au classement général, il a été éliminé. Il aura l'occasion de se rattraper à l'épée, dès jeudi.

Para-tennis de table : quatre victoires en cinq matchs pour l'équipe de France

Début de tournoi réussi pour les Bleus du para-tennis de table. Florian Merrien (catégorie 3), Fabien Lamirault et Stéphane Molliens (catégorie 2) ont tous les trois remporté leur premier match de la compétition. Seul Clément Berthier (catégorie 8), opposé au champion du monde le Britannique Wilson Ross, s'est incliné. Du côté des femmes, Thu Kamkasomphou a dominé la Néerlandaise Frederique van Hoof dans la catégorie 8.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Natation aux Jeux paralympiques de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.