Italie : premier jour de travaux d'intérêt général pour Silvio Berlusconi

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 09/05/2014Durée : 00h50

Silvio Berlusconi, l'ancien chef du gouvernement italien, a été condamné à effectuer des travaux d'intérêt général dans une affaire où il a été reconnu coupable de fraude fiscale. Pendant 4H ce matin, il a dû porter assistance aux pensionnaires d'un établissement qui accueille des malades d'Alzheimer. Un symbole du déclin assez humiliant.

Silvio Berlusconi apparaît puis rentre seul dans le dispensaire. Sans garde du corps et sans caméra pour purger sa peine, et loin du tumulte qu'il provoque à chacune de ses apparitions.

Silvio doit aller en prison, pas ici.

Laissez-moi tranquille.

Il ne rentre pas en prison mais dans cette maison de retraite médicalisée. C'est là qu'il effectue ses travaux d'intérêt général, un des volets de sa condamnation pour fraude fiscale. Un jour par semaine pendant 10 mois, il va s'occuper de personnes âgées qui n'étaient pas toutes ravies de le voir débarquer.

Si je le croise, j'irai ailleurs.

Outré ses travaux d'intérêt général il est contraint de respecter 12 règles : un contrôle très strict, une liberté de mouvements encadrée, il ne peut pas passer plus de 2 jours par semaine dans sa résidence romaine.

Il en faut plus pour venir à bout de Silvio Berlusconi. Il tente de retourner la condamnation à son avantage.

Cette condamnation me fait plaisir. Pendant toute ma vie, je me suis efforcé d'aider les personnes dans le besoin.

Faire parler de soi à tout prix puor continuer à vivre, une méthode qu'il maîtrise à la perfection.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==