Irak : premières frappes militaires françaises dans le pays

a revoir

Présenté parLaurent Delahousse

Diffusé le 19/09/2014Durée : 00h40

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Le président de la République a pris la parole à la mi-journée. Il a confirmé que l'armée française est entrée en action pour la première fois en Irak. Ce sont des avions Rafale qui ont frappé les positions djihadistes dans le nord-est du pays et le secteur de Mossoul.

Jusqu'à présent, ils ne faisaient que des vols de reconnaissance. Ce matin, c'est les ailes chargées de bombes de 225 kilos, guidées au laser, que deux Rafale décollent de la base aérienne d'Al Dhafra aux Emirats arabes unis. Direction le nord de l'Irak, au plus près des lignes de front, entre les combattants kurdes et les djihadistes de l'Etat islamique. La région de Mossoul, avec pour objectif un dépôt de carburant, de munitions et de véhicules militaires, sans doute une ancienne base de l'armée irakienne. Quatre bombes et la voilà réduite en poussière. Quelques instants auparavant, un Atlantic 2 a survolé la zone, Pour s'assurer une dernière fois qu'il n'y avait aucun risque de victimes colatérales, avant de revenir évaluer A l'Elysée dans la matinée, François Hollande, son chef d'état-major particulier, et son conseiller diplomatique, font le point sur ces premières frappes. Dans cette vaste coalition, dominée par les Etats-Unis, la France tient à conserver toute sa liberté d'action: choisir ses propres cibles, être un acteur à part entière, et pas un supplétif. Les équipages sont rentrés sains et saufs après 5 heures de vol. Ils attendent désormais leur prochaine mission.

Le JT
Les autres sujets du JT