Invités : Têtes de chien, troupe vocale

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 29/01/2014Durée : 00h48

La suite demain bien sûr. Ils sont cinq : deux ténors, deux barytons et une basse. Un Poitevin, un Occitan, un Corse, un Provençal et un Auvergnat. lls revisitent le répertoire des chansons traditionnelles avec comme atout, leurs voix incroyables et des arrangements très originaux. Voici les invités des Cinq Dernières Minutes. Les "Têtes de chien", un groupe vocal incroyable. Le leader et le créateur, c'est Justin Bonnet. Bonjour et merci d'être avec nous avec vos quatre comparses. Ça vient d'où ce nom "Têtes de chien".

Justin Bonnet : C'est un écho à ce qu'on entendait quand on était gamin. On revenait de Paris et on nous disait : "Parisiens, têtes de chien.

Elise Lucet : Vous êtes un groupe vocal, sans aucun instrument. Vous êtes tous des vrais passionnés et de grandes voix.

Justin Bonnet : C'est gentil. On dait ce travail avec de la passion. On essaie aussi d'y mettre de l'humour.

Elise Lucet : Vous n'avez pas choisi n'importe quel répertoire, ce sont les chansons traditionnelles qui vous intéressent. Vous avez presque une démarche de chercheurs d'ailleurs.

Justin Bonnet : Ça pouvait s'apparenter à de l'ethno musicologie. Au lieu de s'intéresser aux Pygmés, on s'intéresse aux Auvergants, aux Bretons.

Elise Lucet : C'est très sérieux. C'est presque l'archéologie de la chanson française. C'est moderne, vous revisitez ces tubes de notre patrimoine culturel.

Justin Bonnet : On respecte vraiment le folklore. On essaie d'y mettre notre grain de sel, avec le travail d'invention de notre metteur en scène. On vous compare parfois aux Frères Jacques. Comment vous élaborez ces nouvelles versions ? Vous improvisez, vous ne retenez que le meilleur.

Justin Bonnet : On improvise beaucoup. L'un de nous accapare la chanson et y met son imaginaire. On met tous nos imaginaires.

Elise Lucet : Il y a dans le groupe, un Poitevin, un Occitan, un Corse, un Provençal et un Auvergnat. Chacun apporte ses influences.

Justin Bonnet : On n'est pas des spécialistes des musiques locales. Il y aussi le rock, le classique et les musiques médiévales dans nos oreilles. Et aussi les musiques du monde.

Elise Lucet : Il y a aussi des influences beaucoup plus lointaines qui viennent du monde entier.

Justin Bonnet : Les chants traditionnels du monde, qui sont très particuliers.

Elise Lucet: Votre dernier spectacle rassemble des chansons régionales qui parlent de Paris.

Justin Bonnet : C'est une espèce d'ailleurs imaginé.

Elise Lucet : Vous allez nous interpréter une version revisitée, C'est le lieu des rêves, de tous les possibles. "J'ai vu le loup, le renard, le lièvre". Les "Têtes de chien" en direct sur notre plateau! le renard cheuler C'est moi-même qui les ai rebeuillés C'est moi-même qui les ai rebeuillés. J'ai vu le loup, le renard cheuler. J'ai ouï le loup, chanter. rechignés, J'ai ouï le loup, le renard, le lièvre, danser.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==