Invitée : Vanessa Paradis, "Love Songs", nouvel album

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 17/05/2013Durée : 00h50

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

On parle de lui comme ambassadeur sportif du Qatar. Il a encore deux matchs à jouer mais l'homme-sandwich de luxe est bien loin de vouloir raccrocher.

Si le parcours de David Beckham vous intéresse, consultez notre site francetvinfo.fr, un dossier lui est consacre. Elle est loin la lolita qui chantait "Joe Le Taxi" il y a 25 ans. Mais le public a suivi l'éclosion d'un talent musical, avec des guides comme Serge Gainsbourg ou Lenny Kravitz, mais aussi d'un talent au cinéma avec des rôles très forts. Elle sort un double album réalisé avec Benjamin Biolay : 20 chansons d'amour sur tous les tons et en toutes les langues. Vanessa Paradis est l'invitée des "Cinq Dernières Minutes". Bonjour et merci d'être sur notre plateau pour votre double album : "Love Songs". Vous chanterez dans quelques minutes en direct sur notre plateau. Vous êtes consciente de l'attente du public ? Une relation particulière s'est nouée depuis 25 ans.

Vanessa Paradis : C'est vrai ça me fait chaud au coeur. C'est ça qui me permet de continuer à faire la musique. C'est plein de belle impatience.

Elise Lucet: Racontez-nous la genèse de ce double album.

Vanessa Paradis : En fait il y a 3 j'ai sorti un best-off. J'ai garde des chansons que m ‘ont envoyées des auteurs et compositeurs. Ça m'a pris 3 ou 4 ans. Benjamin Biolay m'a envoyé 8 chansons sublimes. On se connaissait pas bien mais on avait envie de travailler ensemble. Cela a été une évidence de travailler avec Benjamin Biolay. Un mois plus tard on était en studio.

Elise Lucet: Il y a 20 chansons d'amour écrites par des hommes, à l'exception d'un texte. On a du mal à croire que c'est un hasard.

Vanessa Paradis : Dans la musique c'est vrai que j'ai plus souvent travaille avec des hommes. J'adore la compagnie des femmes. Au cinema en revanche j'ai plus eu affaire a des réalisatrices. ce sont les textes qui ont décide mes choix et pas le sexe des auteurs.

Elise Lucet: Il y a beaucoup de chansons en français, mais aussi en anglais ou en italien, des orchestrations très différentes. C'est un vrai voyage cet album.

Vanessa Paradis : j'adore ce que dites, ça m'a fait le même effet. La fluidité vient de l'arrangement de Benjamin Biolay. Presque toutes les chansons sont faites ainsi. Les chansons touchent les gens, mes amis me l'ont dit. C'est un sujet universel, l'amour.

Elise Lucet: C'est aussi un album qui fait du bien, même si vous y abordez certaines blessures, certaines ruptures.

Vanessa Paradis : Parler de choses tristes, c'est déjà quelque chose de digéré. Je ne parle pas de mes blessures mais de blessures. On se reconnaît dans les chansons.

Elise Lucet : Il y aura une tournée aussi plus intimiste au vu de certains titres.

Vanessa Paradis : La on va brancher les instruments ! Cet album utilise beaucoup d'instruments électriques. Je veux qu'on entende les textes et qu'on vibre ensemble. J'y réfléchis, je voudrais quelque chose de concentre sur les chansons.

Elise Lucet : Vous allez nous interpréter un extrait. Vanessa Paradis. "Station 4 Septembre".

Le JT
Les autres sujets du JT