Invité : Fred Pellerin : "De peigne et de misère", spectacle

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 04/06/2013Durée : 00h50

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Il a une tête de lutin facétieux, il est diplômé de littérature, mais il a décide de devenir conteur. Les histoires qu'il nous livre sont tendres, drôles et profondes. Elles se déroulent dans son village de Saint-Elie-de-Caxton, au Québec, où sa famille est établie depuis sept générations. Son 5e spectacle est un pur bonheur, voici l'invite des Cinq Dernières Minutes. Cet invité, c'est Fred Pellerin. Bonjour, vous allez nous parler de votre nouveau spectacle "De peigne et de misère", qui se joue du 5 au 30 juin au théâtre de l'Atelier à Paris. Vous nous ramenez à Saint-Elie-de-Caxton, le village qui était déjà au centre de vos 4 précédents spectacles. Cette fois, c'est le coiffeur Méo qui sera le fil conducteur.

Fred Pellerin : C'est un personnage colore. Ce personnage était secondaire dans les autres spectacles. Il joue dans les têtes de tout le monde, il est important.

Elise Lucet : Il est comment ce Méo ? Pas souvent à jeun, mais très haut en couleurs.

Fred Pellerin : Au départ, il était moins affecté par la chose de l'alcool. Il fait du barbifiage, la crise arrive, il arrête de coiffer. Il ne voulait pas coiffer bénévolement. Mais les cheveux continuent de pousser.

Elise Lucet : Malgré la crise, ça pousse.

Fred Pellerin : Il a accepté le troque. Et il a été payé en alcool. A chaque Centimètre de cheveux, il boit un verre de Gin. Il doit coiffer une religieuse qui n'a qu'un cheveu sur la tête.

Fred Pellerin : Au départ, elle en a trois. Avec 3 cheveux on fait une tresse.

Elise Lucet : On retrouve les personnages qu'on avait connus C'est une famille en fait.

Fred Pellerin : Tout cela existe. Si vous venez dans notre village, vous allez les rencontrer. On va vous parler de ces personnages qui existent vraiment. Des tours opérateurs organisent des visites de Saint-Elie-de-Caxton en bus.

Fred Pellerin : Oui tu peux prendre l'audio guide. Et pis, tu as l'histoire de chacun des perosnnages. Tu as juste a signaler sur l'appareil et tu as l'histoire.

Elise Lucet : Les mots aussi sont très importants.

lssac Darwin avait stipulé que le monde est pas arrivé comme ça préfabriqué en forme de iPhone. Avant d'être des iPhone, on était des êtres humains. Avant, on était des singes. Cela a commencé par des singes penchés. A un moment donné, il était pris de surprenance. Il n'est jamais revenu à son état normal. Il est resté angoissé. Après, y a eu l'homo sapiens, l‘homo-ça-parle, l‘homo-ça-change. Les histoires, c'est la même chose, il est arrivé quelque chose, après ça s'est dit, raconté. Et c'est devenu des légendes. C'est le temps qui fait "l‘évolutiolinismisation" d'une légende. En fait, c'est plus complique avec la métaphore que sans la métaphore. C'est comme le gâteau de Darwin, tu mets la pâte dans le moule, tu fais cuire et ça fait un gâteau. Après, il y a le crémage. C'est le conte, la légende.

Elise Lucet : Comme les plus grands conteurs, vous laissez une large part a l'improvisation. Vos spectacles sont vivants, en mouvement.

Fred Pellerin : D'ailleurs ça ce n'est plus dans le spectacle. Je travaille avec des canevas. J'ajoute des conneries chaque soir. Il faut aussi couper des fois. On vous avait reçu il y a 4 ans. Uniquement par le bouche à oreille, le succès est arrive, vous jouez cette fois quasiment à guichets fermes.

Fred Pellerin : Je vais un truc hors format. On peut pas m'entendre à la radio ou à la télé Je peux pas m'asseoir et raconter un conte juste pendant 35 minutes.

Elise Lucet : Fred Pellerin, "De peigne et de misère", au théâtre de l'Atelier, du 5 au 30 juin. Fin de cette édition, merci de l'avoir suivie. Tout de suite, la météo de Philippe Verdier. A 20H, vous avez rendez-vous avec David Pujadas. A 20H45, "Le village préféré des Français", avec Stéphane Bern. On se retrouve demain, même lieu, même heure.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==