VIDEO. Les moments qui ont changé la vie de Jhon Rachid

Son entrée en foyer à 7 ans, sa première caméra, la première fois qu'il a pu vivre de sa passion... Jhon Rachid raconte les moments qui ont changé sa vie.

BRUT

Son entrée en foyer

"J'ai un souvenir au foyer de mes éducateurs. C'est très important les rencontres que tu fais quand t'es gamin. C'est ce qui te permet de déclencher un avenir sombre ou pas", confie Jhon Rachid. Le youtubeur a 7 ans lorsqu'il entre dans un foyer. "Je vivais dans un 12 mètres carrés avec 5 personnes", raconte-t-il. S'il admet les difficultés de quitter son cocon familial, il garde de bons souvenirs de sa vie en foyer. "Ça te forge quelqu'un parce que t'apprends à vivre en communauté, t'apprends les règles que t'as pas chez toi, t'apprends comment ranger ta chambre, faire ton lit, que des trucs basiques comme ça", explique-t-il. Aussi, la rencontre avec ses éducateurs a rendu son quotidien plus joyeux. "Jean-Marc et Gamal ont pris soin de moi, se sont occupés de moi, m'ont appris la culture, m'ont appris l'humour même", confie Jhon Rachid.

Sa première caméra

À 17 ans, Jhon Rachid achète sa première caméra, celle qui lui servira à reproduire des sketchs, notamment des Inconnus qu'il affectionnait particulièrement. "Tous ces moments où je m'amusais avec la caméra, c'était un truc qui me rapprochait de ce que je voulais faire. Et puis dans la vie des fois, il y a des trucs qui arrivent, qui ne sont pas calculés et qui nous montrent que la suite, elle est déjà toute tracée. Moi, je crois beaucoup à ça. On fait pas les choses par hasard", raconte le vidéaste.

Vivre de sa passion

La première fois que Jhon Rachid "vit de sa passion", c'est lorsqu'il incarne son premier rôle dans un téléfilm. Alors salarié chez Orange, il est choisi pour incarner le rôle de Nordine dans "Le troisième jour". "Quand je suis arrivé sur le plateau, j'ai fait : "Ok, c'est génial". Et surtout je me suis dit, j'ai regardé combien j'étais payé alors que j'étais personne, je faisais 1000 francs par jour et je faisais 15 jours de tournage", se souvient-il. Pour lui, ce rôle a été un déclic mais n'était que le début d'un long chemin à parcourir avant de pouvoir en vivre. "Derrière en fait, t'as rien, t'as rien du tout, tu retournes chez toi, t'as ton salaire dont tu profites, mais y a pas de propositions, ça se passe pas comme ça, ça se passe pas aussi rapidement", explique-t-il. Il se passe 7 ans avant que Jhon Rachid se fasse une place : "Et j'ai commencé à faire plein de vidéos, plein de vidéos, plein de vidéos, j'enchainais, j'enchainais, et ça faisait pas de vues ou peu. J'ai fait des Vines et "J'ai mal au rap", et ça a commencé à tout décoller."

VIDEO. Les moments qui ont changé la vie de Jhon Rachid
VIDEO. Les moments qui ont changé la vie de Jhon Rachid (BRUT)