VIDEO. Valls : "La passivité sur internet" vis-à-vis du racisme, "c'est fini"

Le Premier ministre a détaillé son plan de lutte contre le racisme et l'antisémitisme. 

FRANCETV INFO

Lutter contre le racisme et l'antisémitisme, c'est aussi contrôler davantage internet et les réseaux sociaux qui sont "au cœur de tout". Tel est le sentiment du Premier ministre, Manuel Valls, qui a dévoilé, vendredi 17 avril, son plan de lutte sur le sujet. Pour mettre fin au sentiment d'impunité sur le web, une "unité nationale de lutte contre la haine sur internet" va ainsi être mise en place afin de travailler avec la plateforme Pharos du ministère de l'Intérieur.

"Internet n'est pas une zone de non-droit"

Alors que le web apparaît de plus en plus comme une zone d'impunité avec une explosion du nombre des propos racistes, Manuel Valls a assuré que "la passivité sur internet, [c'était] fini". "Les propos antisémites, racistes, les propos de haine s'y répandent souvent sans être inquiétés, c'est inacceptable. Internet est bien sûr une opportunité, un espace de liberté (...) mais internet n'est pas une zone de non-droit", a martelé le chef du gouvernement. 

Le plan qu'il a présenté souhaite aussi obliger les hébergeurs de contenu à "disposer d'une représentation juridique en France". Le gouvernement compte également créer un "e-rappel à la loi" pour "décourager la récidive".

Le Premier ministre, Manuel Valls, répond aux questions dans l\'hémicycle de l\'Assemblée nationale, le 15 avril 2015.
Le Premier ministre, Manuel Valls, répond aux questions dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale, le 15 avril 2015. ( MAXPPP)