Un chargeur unique pour téléphones portables bientôt imposé par l'UE

Le Parlement et le Conseil européen se sont entendus pour imposer un chargeur de batterie universel aux constructeurs de terminaux mobiles.

Un homme tient un chargeur sur un smartphone de la marque Sony, le 28 février 2012 à Barcelone (Espagne).
Un homme tient un chargeur sur un smartphone de la marque Sony, le 28 février 2012 à Barcelone (Espagne). (LLUIS GENE / AFP)

Il sera universel. Un chargeur de batterie compatible avec tous les téléphones portables verra bientôt le jour. Le Parlement européen et le Conseil européen ont conclu, le 19 décembre, un accord pour contraindre les fabricants d'utiliser un seul et unique modèle, rapportent vendredi 27 décembre Le Figaro et 20 Minutes. Cet accord respecte la volonté de la Commission européenne, qui, en 2009, espérait que "d'ici trois à quatre ans, tous les smartphones mis sur le marché en Europe [seraient] vendus avec ce chargeur universel".

Toutefois, ce chargeur universel ne sera pas commercialisé tout de suite. "L'accord provisoire doit être formellement adopté par tous les Etats membres [de l'Union européenne] ainsi que par la commission du marché intérieur", précise le Parlement européen sur son site. Une séance plénière est prévue en mars 2014.

"Pas avant 2017"

"Les pays membres auront ensuite deux ans pour transposer ces règles dans leurs législations. Et les fabricants auront une année supplémentaire pour se conformer aux nouvelles règles. En clair, le chargeur universel ne verra pas le jour avant 2017", explique Le Figaro. 

"Et rien ne dit qu'Apple se pliera à la législation européenne", souligne le quotidien. Aujourd'hui, la marque à la pomme fait bande à part, alors que la plupart des chargeurs sont compatibles entre eux. Pourtant, le chargeur Lightning d'Apple ne fonctionne qu'avec ses appareils les plus récents, notamment l'iPhone 5.

Mais l'Union européenne a bien l'intention d'imposer son chargeur universel à tous les constructeurs, y compris Apple. D'abord pour diminuer les coûts inutiles pour les consommateurs, et ensuite pour réduire les déchets électroniques de 50 000 tonnes par an. Selon 20 Minutes, pour l'instant, aucun modèle de chargeur n'a été choisi.