Cet article date de plus de huit ans.

Rachat de SFR : Bouygues et Numericable surenchérissent

Pour couper l'herbe sous le pied de l'autre candidat au rachat, Bouygues a surenchéri : il propose désormais 11,3 milliards d'euros à la maison-mère Vivendi - 800 millions de plus qu'initialement. Numericable aurait également remis une offre amélioré : 850 millions de plus, pour proposer 11,75 milliards. Une réunion de Vivendi était prévue aujourd'hui pour examiner les candidatures, avant un conseil de surveillance au grand complet, demain.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Numericable contre Bouygues : qui Vivendi choisira-t-il pour lui vendre son réseau de téléphonie mobile SFR ? Les choses devraient aller assez vite maintenant : les deux offres de rachat doivent être examinée aujourd'hui, avant un comité de surveillance de Vivendi, au grand complet, prévu demain vendredi.

Histoire de faire pencher la balance en sa faveur, Bouygues a amélioré son offre, au dernier moment. Il propose 800 millions d'euros de plus en numéraire, ce qui la porte à 11,3 milliards. En contrepartie, la part de Vivendi dans le nouvel ensemble descendrait à 43% du capital, contre 46% initialement.

La suite est un peu technique : Bouygues a également proposé plusieurs options à Vivendi, pour lui permettre de céder ultérieurement plus facilement sa participation dans la nouvelle entité. Vivendi pourrait vendre une partie de ses parts avant l'introduction en Bourse du nouvel ensemble Bouygues-SFR, ce qui n'était pas prévu jusque-là.

L'ensemble des mécanismes à l'étude pourrait permettre à Vivendi de tout vendre d'ici trois ans. Vivendi, on le sait, veut sortir des télécoms pour se recentrer sur les médias. 

De son côté, Bouygues devrait voir ses moyens financiers accrus, grâce au projet d'accord annoncé il y a peu avec Free, à qui il vendrait tout son réseau, et des fréquences mobiles, contre 1,8 milliard d'euros.

Numericable aussi

Voilà qui pourrait faire la différence : Numericable ne proposait "que" 10,9 milliards, assortis de 32% du capital du nouvel ensemble.

Sauf que l'histoire ne s'arrête pas là : dans l'après-midi, on a appris que Numericable avait également surenchéri. En relevant la partie en cash de 850 millions, ce qui ferait au total 11,75 milliards...

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Téléphonie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.