Démarchages à domicile : les fraudes explosent

Lundi 24 février, le médiateur national de l'énergie a officiellement demandé que soit interdit le démarchage à domicile, en pleine explosion.

France 2

En pleine semaine, un téléphone fixe peut sonner parfois 20 fois dans la journée. De l'autre côté du fil, des commerciaux qui cherchent à vous vendre un abonnement d'électricité ou de gaz. En 2019, cette pratique a explosé. Mais ce n'est pas tout, parfois, ces commerciaux sonnent directement à la porte de ceux qu'ils espèrent être de nouveaux clients potentiels. En tout, 61% des ménages français ont ainsi été importunés en 2019, contre seulement 37% en 2017. "Bien souvent, ce sont les mêmes qui reviennent", déplore un homme, visiblement énervé par ces pratiques.

"Le démarcheur fait pression"

Alors, le médiateur national de l'énergie a demandé officiellement lundi 24 février l'interdiction du démarchage à domicile. Certains fournisseurs n'hésitent pas à tromper les clients potentiels et dans neuf cas sur dix, les informations données sont erronées ou mensongères. "Le démarcheur fait pression", justifie Olivier Challan Belval, le médiateur national de l'énergie.

Le JT
Les autres sujets du JT
   L\'Arcep estime que le service de téléphonie fixe d\'Orange s\'est dégradé.
   L'Arcep estime que le service de téléphonie fixe d'Orange s'est dégradé. (PERRY MASTROVITO / IMAGE SOURCE / AFP)