Rhône : des moines anti-5G interpellés après la destruction d'un compteur électrique

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Rhône : des moines anti-5G interpellés après la destruction d'un compteur électrique
FRANCE 3
Article rédigé par
Y.Marie, G.Chaine, F.Rudolf - France 3
France Télévisions

Deux moines opposés au déploiement de la 5G ont été arrêtés pour avoir mis le feu à des antennes-relais. Membres d'un couvent catholique intégriste situé dans le Beaujolais, ils ont reconnu les faits.

La semaine dernière, un compteur électrique a été incendié à Saint-Forgeux (Rhône). La cible ? Une antenne-relais, équipée il y a quelques mois de la 5G. Le lendemain de l'incendie, deux hommes ont été interpellés en flagrant délit par les gendarmes, à quelques kilomètres de la ville, alors qu'ils tentaient de mettre le feu à d'autres installations. Leur profil est pour le moins surprenant. "C'est un peu tristounet, des moines qui viennent pour la 5G, ce n’est vraiment pas normal. Ça m'a surpris", commente le maire (SE) de Saint-Forgeux, Gilles Dubessy.

Mis en examen

Le parquet de Villefranche-sur-Saône (Rhône) a confirmé aux équipes de France Télévisions que les deux hommes, âgés de 39 et 40 ans, appartenaient à la communauté des Capucins de l'Observance, basée à Villié-Morgon, dans le même département. Ils sont connus pour être opposés à toute forme de modernité et aux excès de la technologie. Un responsable du couvent s'est dit consterné et peiné par l'erreur des deux pères. Les religieux ont été mis en examen pour tentative et destruction de biens par moyen incendiaire, et association de malfaiteurs.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers 5G

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.