5G : "L'État devrait demander à l'Organisation mondiale de la santé de faire une étude" propose Valérie Pécresse

La présidente de la région Île-de-France, qui défend une accélération du déploiement de cette technologie controversée, demande une "compilation de toutes les études faites dans le monde".

"Je voudrais qu'on accélère le déploiement de la 5G" , a défendu la présidente de la région Île-de-France Valérie Pécresse, jeudi 17 septembre sur franceinfo, avant de souhaiter "des recommandations qui soient des recommandations consensuelles et mondiales" sur le plan de la santé."Je pense que l'État devrait demander l'Organisation mondiale de la santé de faire une étude comme elle l'avait fait au moment de la 4G pour rassurer les Français" a-t-elle proposé.

Des recommandations "boulets aux pieds"

La présidente de région a appelé à une "compilation" de "toutes les études qui sont faites dans le monde. Il y a celle de l'Anses [Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail], mais il y a celles qui ont été faites aux États-Unis et celles qui ont été faites dans plein d'autres pays. Donc, compiler et émettre des recommandations qui soient des recommandations consensuelles et mondiales."

Valérie Pécresse dit vouloir "rassurer" et éviter de "se mettre des balles dans le pied avec des réglementations franco-françaises qui, après, mettent des boulets aux pieds de nos propres industriels".

Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France, invitée de franceinfo, jeudi 17 septembre 2020.
Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France, invitée de franceinfo, jeudi 17 septembre 2020. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)