Affaire Grégory : le propriétaire de la maison des Villemin abat un drone au-dessus de sa propriété

En raison de la célébrité de l'affaire Grégory, la maison située à Lépanges-sur-Vologne (Vosges) reçoit fréquemment la visite des médias et journalistes, ce qui a provoqué l'exaspération de son propriétaire.

L\'ex maison des époux Villemin à Lépanges-sur-Vologne (Vosges), le 27 octobre 2006.
L'ex maison des époux Villemin à Lépanges-sur-Vologne (Vosges), le 27 octobre 2006. (MAXPPP)

Le propriétaire actuel de l'ancienne maison des Villemin, les parents du petit Grégory assassiné en 1984, a abattu, mardi 24 juillet vers minuit, un drone d'une société de production travaillant pour Netflix, qui survolait sa propriété, a appris franceinfo mercredi. Le drone abattu disposait d'une autorisation de survol, affirme Netflix, joint par franceinfo. La société précise qu'"il n'y a pas d'autorisation pour les maisons en général" et affirme que "tout était en règle" et qu'"à priori, le tournage va reprendre". Le drone était utilisé par une société de production qui travaille sur un documentaire qui retrace l'affaire Grégory pour la plateforme de vidéos.

Une enquête a toutefois été ouverte par la brigade des transports aériens de Strasbourg.

En raison de la célébrité de l'affaire, la maison située à Lépanges-sur-Vologne (Vosges) reçoit fréquemment la visite des médias et journalistes, ce qui a provoqué l'exaspération de son propriétaire.

Marquée par des soupçons portant sur des proches, des fausses pistes, des lettres anonymes, des règlements de compte, l'enquête sur le meurtre de Grégory Villemin, 4 ans au moment des faits en 1984, est exceptionnelle dans l'histoire judiciaire française par sa longévité et son traitement médiatique.