Cet article date de plus d'un an.

Intelligence artificielle : Bard, le robot conversationnel de Google, est désormais disponible en anglais dans 180 pays

Il reste néanmoins toujours impossible de l'utiliser en France.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le chatbot d'intelligence artificielle générative Bard, créé par Google. (JAKUB PORZYCKI / NURPHOTO / AFP)

Google a ouvert, mercredi 10 mai, son chatbot d'intelligence artificielle générative Bard à 180 pays en anglais et annoncé l'intégration prochaine de cette technologie (capable de créer des contenus sur demande, en langage courant) à de nombreuses autres plateformes, y compris la recherche en ligne. La France ne compte néanmoins pas parmi ces 180 pays.

"Cela fait sept ans que nous sommes avant tout une entreprise d'intelligence artificielle et nous sommes à un tournant", a déclaré Sundar Pichai, le patron du groupe californien, devant des milliers de personnes rassemblées dans son amphithéâtre à Mountain View. "Depuis quelque temps, nous rendons nos produits radicalement plus utiles grâce à l'IA générative, suivant une approche audacieuse et responsable", a-t-il ajouté.

Un concurrent de ChatGPT

La sortie en novembre de l'interface ChatGPT – conçue par la startup californienne OpenAI, principalement financée par Microsoft – a lancé une course effrénée à l'IA générative, entre enthousiasme exubérant et inquiétudes apocalyptiques. Google a répondu avec sa propre interface, Bard, ouverte au public fin mars.

Le chatbot pourra bientôt converser dans 40 langues et doit devenir multimédia, c'est-à-dire être capable d'intégrer des images dans les questions des internautes et dans ses réponses. Le nouveau Google doit arriver dans les prochaines semaines, l'entreprise a ouvert une liste d'attente sur laquelle il faut s'inscrire pour l'utiliser dans quelques semaines.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.