Une inquiétante nouvelle cyberattaque

Une cyberattaque mondiale se poursuit ce mercredi 28 juin. Le puissant virus s'est infiltré dans les réseaux d'entreprises ou d'organismes publics du monde entier.

France 3

Des avions cloués au sol. Mardi, l'aéroport de Kiev était paralysé tandis que dans la capitale ukrainienne, il était impossible de retirer de l'argent. Les distributeurs automatiques étaient rendus inutilisables par une nouvelle cyberattaque mondiale.

"Depuis le début de la crise, les cyberservices de la police ukrainienne ont recensé plus de 200 plaintes", explique Yaroslav Trakalo, porte-parole du ministère de l'Intérieur ukrainien. "Elles concernent principalement des institutions privées, mais aussi publiques, et nos équipes sont au travail pour tenter de contrer cette menace informatique".

Faire des copies et des mises à jour

L'Ukraine n'est pas le seul pays ciblé. Le virus s'est propagé partout dans le monde. La technique est classique : quand un employé ouvre son ordinateur, il trouve ses fichiers cryptés et peut lire un message : une demande de rançon qu'il ne faut surtout pas payer.

Pour se protéger, les experts recommandent de dupliquer ses fichiers sur un disque dur indépendant et faire des mises à jour régulières sur les ordinateurs. En France, plusieurs entreprises comme la SNCF, Saint-Gobain, BNP Paribas ou la biscuiterie LU ont été touchées, mais aucune durablement.

Le JT
Les autres sujets du JT
La cyberattaque du mardi 27 juin a touché des entreprises et des services publics de plusieurs pays. 
La cyberattaque du mardi 27 juin a touché des entreprises et des services publics de plusieurs pays.  (RICHARD BRUNEL / MAXPPP)