Le géant mondial de la viande JBS victime d'une cyberattaque avec demande de rançon

Le groupe brésilien a découvert dimanche que plusieurs des serveurs sur lesquels sont basés son système informatique en Amérique du Nord et en Australie ont été visés par des hackers.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une usine de traitement du groupe JBS dans le Colorado (Etats-Unis), le 1er juin 2021. (CHET STRANGE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Le numéro un mondial de la viande JBS a été la cible d'une cyberattaque avec demande de rançon. Le groupe brésilien a découvert dimanche 30 mai que plusieurs des serveurs sur lesquels sont basés son système informatique en Amérique du Nord et en Australie ont été visés par des hackers.

"Nos systèmes reviennent en ligne et nous n'épargnons aucune ressource pour lutter contre cette menace", a déclaré mardi soir le patron de la filiale américaine, Andre Nogueira, qui assure que "la grande majorité des sites de boeuf, porc, volaille et d'aliments préparés sera opérationnelle" mercredi.

Le groupe n'a pas précisé publiquement la nature de l'intrusion informatique. Mais il a déclaré aux autorités américaines être victime d'une cyberattaque venant d'une "organisation criminelle probablement basée en Russie", a rapporté mardi une porte-parole de la Maison Blanche. Washington "est en contact direct avec le gouvernement russe sur cette question", a-t-elle ajouté.

JBS n'a pas déclaré si le groupe avait payé ou non une rançon. Les données de clients, de fournisseurs ou d'employés n'ont a priori pas été compromises, a par ailleurs souligné le groupe.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cyberattaques

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.