Désintox. Comb : non, des milliards de comptes Google et Microsoft n'ont pas été piratés

Publié
Article rédigé par
France Télévisions

Un article paru en février dernier, sur le site anglophone Cybernews, a fait l’objet de multiples incompréhensions, sur Comb, une compilation de fuites, précédentes et déjà connues, de comptes et mots de passe.

« Une fuite de milliards de comptes piratés vient d’émerger des tréfonds du web ! », annonçaient de nombreux sites en février dernier. C’est ce qu’on a pu lire entre autres sur le site de RTL. « Plus de 3 milliards de mots de passe Gmail et Hotmail divulgués en ligne ». C’est le résultat d’un « piratage massif » précisait La Nouvelle République. « 15,2 milliards de comptes piratés et plus de 2,5 milliards d’e-mails uniques », d’après La Voix du Nord.

À l’origine de ces inquiétantes affirmations, se trouve un article paru 10 jours plus tôt, sur le site anglophone Cybernews, et qui a fait l’objet de multiples incompréhensions. Cybernews remarque la publication sur un forum de hackers de ce qu’on appelle « Comb », pour « compilation de nombreuses brèches ». Il ne s’agit pas du fruit d’un nouveau « piratage » ou d’une « attaque » inédite, mais de la compilation de fuites précédentes et déjà connues.

Par ailleurs, on n’y trouve pas en soi de mots de passe Gmail, mais des associations « mail  - mot de passe » qui ont été utilisées sur des plateformes ayant fait l’objet d’attaques. Si un Gmail figure dans Comb, c’est qu’il sert pour se connecter à une plateforme cela ne signifie donc pas que ce compte Gmail a été hacké. Le risque se pose surtout pour les personnes utilisant le même mot de passe pour leur mail et leurs comptes sur d’autres sites web.

Enfin, Comb ne compile pas les données de 15,2 milliards de comptes.  Cette confusion est née de l’article original de Cybernews, où il est proposé aux internautes de vérifier si leur email apparaissait dans des précédentes fuites, via un moteur de recherche recensant 15 milliards d’entrées. Mais on en comptait déjà autant, sur le même moteur, bien avant l'apparition de Comb. Bref, pas grand chose de neuf sous le soleil des pirates du web.

Retrouvez Désintox dans l'émission 28 minutes du lundi au jeudi à 20h sur Arte.
Sur Facebook : https://www.facebook.com/28minutes/
Sur YouTube : https://www.youtube.com/user/28minutesARTE
Sur Instagram : https://www.instagram.com/artedesintox/
Sur le site d'Arte : http://28minutes.arte.tv/
Sur Twitter : https://twitter.com/ArteDesintox

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.