Cyberattaques : la France et plusieurs pays occidentaux accusent la Russie

La France s'associe à d'autres pays occidentaux pour dénoncer une série de cyberattaques orchestrées par la Russie. La dernière en date a été révélée jeudi 4 octobre.

FRANCE 2

En débarquant à l'aéroport d'Amsterdam le 10 avril dernier, ces quatre Russes pensaient passer inaperçus. Seulement, les services secrets néerlandais savaient pertinemment qu'ils étaient espions. Leurs visages, leurs passeports ont été rendus publics jeudi 4 octobre, ainsi que les photos d'une voiture truffée d'équipement électronique, utilisé pour pirater le réseau informatique de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques, agence qui venait tout juste d'incriminer la Russie dans l'empoisonnement de Sergueï Skripal à Londres, un mois plus tôt.

Moscou dément

Jeudi, aux côtés des Pays-Bas, le Royaume-Uni, l'Australie, le Canada, puis la France, ont accusé la Russie d'orchestrer une série de cyberattaques, ce que Moscou a démenti. Position pourtant difficile à tenir. À peu près au même moment, la justice américaine a annoncé l'inculpation de sept membres du renseignement militaire russe, et parmi eux, les quatre espions arrêtés aux Pays-Bas.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Royaume-Uni, le Canada, les Pays-Bas et les Etats-Unis ont accusé la Russie d\'avoir mené des cyberattaques contre plusieurs de leurs institutions, jeudi 4 octobre 2018. Image d\'illustration
Le Royaume-Uni, le Canada, les Pays-Bas et les Etats-Unis ont accusé la Russie d'avoir mené des cyberattaques contre plusieurs de leurs institutions, jeudi 4 octobre 2018. Image d'illustration (FINN FRANDSEN / RITZAU SCANPIX / AFP)