Arnaques en ligne : 2 400 signalements réalisés pour des faux sites internet depuis début décembre, selon l'Office anti-cybercriminalité

Selon l'Office anti-cybercriminalité, les arnaques aux faux sites internet se multiplient à l'approche des fêtes de fin d'année, explique France Inter.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Illustration arnaque sur internet. (PHILIPE ARNASSAN / MAXPPP)

Ce sont en tout 2 400 signalements qui ont été réalisés pour des arnaques sur des faux sites internet depuis le début du mois de décembre, selon les chiffres communiqués par l'Office anti-cybercriminalité (Ofac) vendredi 22 décembre à France Inter.

Ces arnaques aux faux sites internet, selon cet office interne à la police judiciaire nationale, se multiplient à l'approche des fêtes de fin d'année. Entre octobre et novembre, le nombre de plaintes pour faux sites internet a notamment augmenté de 25% sur la plateforme Thésée (Traitement harmonisé des enquêtes et signalements pour les e-escroqueries), plateforme créée il y a un an et demi par l’Office anti-cybercriminalité et accessible sur www.service-public.fr.

Des escroqueries pour vendre des chaussures ou des jouets

La plupart des arnaques consistent à créer de toutes pièces des interfaces en ligne, sur lesquelles les escrocs proposent à la vente des chaussures, des jouets, ou tout autre produit. Au moment de l’achat, ces escrocs récupèrent l’argent et les codes bancaires, sans que les clients ne reçoivent leur produit.

En 2023, les enquêteurs ont, par exemple, fait fermer un site de vente de jeux de société d'occasion : le préjudice s'élevait à 10 000 euros avec plus d'une centaine de victimes. Cette plateforme Thésée a été créée il y a un an et demi par l’Office anti-cybercriminalité. Au mois de mars dernier, elle avait recueilli en un an près de 85 000 plaintes et signalements.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.