VIDEO. #ObjectifBikiniFermeTaGueule : le hashtag qui dit stop au diktat du corps parfait

L'humoriste Laura Calu a lancé le mouvement fin avril. Elle a été suivie depuis par des centaines d'internautes.

Voir la vidéo

L'été approche. À quelques semaines des beaux jours et des vacances au bord de l'eau, certains magazines invitent les femmes à mincir pour avoir un corps de rêve en maillot. "Il est temps d’offrir à votre corps une révision complète", conseillait l'un d'entre eux en 2014, et "de vous adonner à quelques exercices pour [le] sculpter", ajoutait un autre en 2016. Face à ces mots, l'humoriste et youtubeuse Laura Calu a décidé de s'insurger, samedi 28 avril, et d'inviter les femmes à assumer leur corps. Elle a accompagné son message du mot-clé #ObjectifBikiniFermeTaGueule.

❤️❤️❤️ Bienvenue dans la période proche de l’été. Ou les médias (réseaux sociaux, pub, télé). Nous rappellent constamment que la chose la plus importante pour les femmes c’est l’objectif Bikini. Je pense que la chose la plus importante c’est de se sentir bien comme on est. Il paraît même que quand on se sent bien on est vachement plus belle. Puisque des photos de femmes parfaites le plus souvent retouchées envahissent nos écrans voici des photos de femmes comme elles sont. La beauté est dans l’œil de celui qui regarde, il n’existe pas de perfection. J’ai envie une fois de plus de crier haut et fort que toutes les femmes sont belles. Merci à toutes celles qui jouent le jeu, merci pour vos photos. Prévenez vos amies et continuez de vous assumer. Bravo les filles ! On continu ? Postez vos photos avec le hashtag #objectifbikinifermetagueule #obftg

Une publication partagée par Laura Calu Officiel (@laura_calu) le

Dans une vidéo publiée sur Facebook le 4 mai, Laura Calu explique sa démarche auprès des internautes : "Ton corps, il a peut-être eu des enfants. Il est peut-être trop fin, trop large, trop petit, trop rond. Il est comme il est. On s’en fout en fait. Il est surtout trop bien ton corps", lance-t-elle.

Des centaines d'internautes mobilisées

Son hashtag a été rapidement repris par de nombreux internautes. Sur Instagram ou Twitter, des centaines de personnes ont publié des photos d'elles en maillot de bain. "N'aillez pas peur de sortir parce que vous avez des vergetures, des cicatrices ou un corps enrobé ou un corps maigre", écrit par exemple l'une d'entre elles.

Finies les photos retouchées culpabilisantes

Depuis mai 2017, le ministère de la Santé lutte lui aussi contre les "idéaux de beauté inaccessibles". Un décret oblige en effet depuis cette date de signaler toute retouche sur une photo à usage commercial. Les mannequins doivent également fournir un certificat médical pour exercer leur activité, afin de prouver "que l'état de santé global de la personne (...), évalué notamment au regard de son indice de masse corporelle, lui permet l'exercice de l'activité de mannequin".

Des centaines de personnes profitent du soleil sur une plage des Sables-d\'Olonne (Vendée), le 24 avril 2018.
Des centaines de personnes profitent du soleil sur une plage des Sables-d'Olonne (Vendée), le 24 avril 2018. (PHILIPPE ROY / AFP)