VIDEO. Affaire Griveaux et cyberharcèlement : "Il faut rétablir la peur du gendarme" selon Cédric O

"Nous devons mettre à jour nos processus judiciaires et la loi doit s'appliquer", a expliqué le secrétaire d'État au Numérique.

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

"Quelqu'un dont on ne sait ni d'où il vient ni vraiment qui il sert, a réussi en trois jours à ébranler l'une des élections municipales les plus importantes de France", a déclaré lundi 17 février sur franceinfo le secrétaire d'État chargé du Numérique Cédric O. Il réagissait au retrait vendredi de Benjamin Griveaux de la course à la mairie de Paris après la diffusion sur l'internet de vidéos privées à caractère sexuel. "Cela doit nous faire réfléchir à la fois sur la manière dont notre démocratie fonctionne, et puis sur l'état de droit parce qu'on ne peut pas continuer comme ça".

Ces agissements blessent et ces agissements tuent.

Cédric O

à franceinfo

Concernant la lutte contre ce genre de pratiques, "il faut rétablir la peur du gendarme" a affirmé Cédric O. "On ne prend pas cette réflexion parce qu'il y a l'affaire Benjamin Griveaux, c'est la énième affaire après l'affaire Mila, l'affaire de Noisiel, après ce qu'on a vu avec la prédation pédophile sur internet ou le cyberharcèlement. Aujourd'hui il y a en ligne une quasi impunité."

Le secrétaire d'État au Numérique est revenu sur l'aspect judiciaire de ces dossiers. "Nous devons faire en sorte avant même de changer la loi, de la faire appliquer, car notre justice et la manière donc fonctionne notre chaine police-justice ne s'est pas adaptée à ce monde du numérique, à sa viralité et à sa masse. C'est à ça que nous devons réfléchir. Nous devons mettre à jour nos processus judiciaires, et la loi doit s'appliquer", a ajouté Cédric O.

Cédric O, secrétaire d’État chargé du Numérique, était l\'invité de franceinfo lundi 17 février .
Cédric O, secrétaire d’État chargé du Numérique, était l'invité de franceinfo lundi 17 février . (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)